Mary Vacharidis

JOURNALISTE

Journaliste chez Bilan, Mary Vakaridis vit à Zurich depuis 1997. Durant sa carrière professionnelle, elle a travaillé pour différents titres de la presse quotidienne, ainsi que pour la télévision puis la radio romandes (RTS). Diplômée de l'Université de Lausanne en Lettres, elle chérit son statut de journaliste qui lui permet de laisser libre cours à sa curiosité.

Les leçons de la pandémie de Covid-19

Les leçons de la pandémie de Covid-19

Cet automne, le Prix 2020 de l’innovation a été remis conjointement aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) et à Genève-Cliniques, association des cliniques privées genevoises. Ce prix décerné par les organisations économiques du bout du lac saluait la collaboration exemplaire entre institutions publiques et privées qui s’est mise sur pied pendant le pic de la première vague de pandémie de Covid (lire page 30).

Une coopération que la deuxième vague de la crise sanitaire met de nouveau à l’épreuve en cette fin d’année. Quel que soit leur employeur, les collaborateurs du domaine de la santé montrent un courage et une endurance qui doivent être salués face à une situation dont personne ne pouvait imaginer la gravité il y a quelques mois à peine. Soigner les gens, leur sauver la vie et les guérir, voilà des tâches essentielles. Le coronavirus a mis en avant les priorités dans l’urgence. Et ces priorités, c’est apporter du secours à la population, que l’on dépende du secteur public ou privé.

Ce partenariat public-privé se retrouve dans toutes les régions de Suisse. Dans le canton de Vaud, une convention autorise les cliniques privées à accueillir des patients des établissements publics, qu’ils souffrent du Covid-19 ou d’autres maux. Ainsi, les cliniques Bois-Cerf et Cecil ont mis à disposition des dizaines de lits. Les établissements privés soignant des patients couverts uniquement par l’assurance de base recevront des subventions de l’Etat. A Fribourg, le canton a accepté la proposition de la task force sanitaire visant à renforcer la collaboration entre les centres médicaux publics et privés. L’Hôpital Daler et la Clinique Générale Sainte-Anne déchargent l’Hôpital fribourgeois (HFR) d’une partie des activités chirurgicales. L’Hôpital du Jura s’appuie sur le même genre de coopération avec le soutien de deux fondations: la Clinique Le Noirmont, spécialisée dans la rééducation, et la Fondation pour l’aide et les soins à domicile.

Plus proches de la population

La pandémie dramatique qui sévit en Suisse a mis en avant la réactivité du secteur de la santé. Un domaine qui jusque-là se réinventait loin du feu des projecteurs. Les alliances entre hôpitaux et cliniques se sont multipliées ces dernières années, dans le souci d’améliorer la qualité des soins et de rationaliser les équipements. A Genève, les HUG collaborent par exemple avec le groupe Hirslanden pour la construction d’un centre de chirurgie ambulatoire. Les spécialités médicales se décloisonnent afin de garantir au patient un meilleur rétablissement. Des permanences aux horaires étendus ouvrent dans les villes sur les lieux de grand passage, offrant un accès facilité à la médecine. Les soignants ont entrepris de se rapprocher de la population. Une évolution que le Covid est brusquement venu accélérer.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."