Mary Vacharidis

JOURNALISTE

Journaliste chez Bilan et community manager pour le site bilan.ch, Mary Vakaridis vit à Zurich depuis 1997. Durant sa carrière professionnelle, elle a travaillé pour différents titres de la presse quotidienne, ainsi que pour la télévision puis la radio romandes (RTS). Diplômée de l'Université de Lausanne en Lettres, elle chérit son statut de journaliste qui lui permet de laisser libre cours à sa curiosité.

L’effet Piketty gagne Venise et le tourisme

L’effet Piketty gagne Venise et le tourisme

Dès le 1er juillet prochain, il faudra débourser jusqu’à 10 euros par jour pour entrer à Venise. Submergée par un tourisme globalisé, la Ville cherche ainsi à limiter le nombre de visiteurs, de même qu’à dégager des fonds pour maintenir la propreté de la cité. 

Une mesure qui s’illustre comme un nouveau spectacle des inégalités. Particulièrement saillant dans le transport aérien, ce phénomène est aussi désigné par l’expression «effet Piketty». Dans Le capital au XXle siècle (Seuil, 2013), l’économiste français Thomas Piketty démontre que les richesses se sont concentrées sur un mode exponentiel ces dernières années. Illustration dans les avions. Les voyageurs en classe économique sont toujours plus comprimés en échange de billets moins chers. En revanche, les passagers en première classe disposent de toujours plus d’espace. Même «effet Piketty» dans la Cité des Doges. Les foules se pressent dans la ville italienne, à Barcelone ou à Amsterdam en vertu d’une offre de séjours toujours moins chère. 

Les inégalités se creusent

Avec l’introduction d’une taxe d’entrée, Venise va certainement faire école auprès de nombreux autres sites sur le modèle d’un nouveau renforcement des inégalités. Ceux qui pourront prendre leur temps dans la Sérénissime sont donc ceux qui payeront le plus. Frappées par un impôt qui ne tient pas compte des différences de revenu, les masses qui se déplacent en vol low cost devront se serrer la ceinture, limiter les jours de visite et voire renoncer à la magie de Venise. 

La guerre que mènent les compagnies aériennes à 99% des passagers est promise à gagner encore de nombreux secteurs.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."