Antoine Verdon

ENTREPRENEUR ET INVESTISSEUR, ZURICH

Antoine Verdon crée sa première société, Sandbox SA, après des études de droit à Fribourg et à Saint-Gall, puis dirige un fonds d'investissement basé à Zurich, actif dans les fintechs. Il conseille actuellement plusieurs banques en matière de digitalisation et lance un nouveau projet à l'intersection de la technologie et du secteur juridique. En 2010, il est nommé par le magazine L'Hebdo parmi les « 100 personnalités qui font la Suisse romande ».

Mariage 2.0: scellez votre union sur la Blockchain

En parcourant mon feed Facebook l’autre jour, j’ai découvert une invitation à un mariage un peu particulière: un ami, Mayel de Borniol, annonçait son mariage comme la première union entièrement virtuelle (voir le site internet créé pour l'événement).

"We don't need any State or Church to validate our marriage. Therefore, we are entering into this agreement, in front of witnesses, notarised on the Blockchain (the world's first decentralised public ledger), under the auspices of Bitnation (the world's first virtual nation) and e-Estonia (the world's first virtual residency)."

Voyageant constamment, il se décrit comme un « glomad » qui a cessé de se reconnaître dans le système légal d’un pays en particulier. Sa fiancée et lui ont donc décidé de créer leurs propres règles et de se lier contractuellement pour une période de 42 mois renouvelable. Afin d’enregistrer cette union, le couple a bénéficié du satut de « e-résident » offert par l’Estonie depuis 2014. Jusqu’à présent, ce statut permettait à des non-résidents de bénéficier d’une citoyenneté virtuelle, afin de créer une société et d’ouvrir un compte bancaire. Depuis mardi, il permet également de fournir des services notariaux, la légalisation des documents étant basée sur la Blockchain, un réseau mondial de certification décentralisé, servant de base, entre autres, aux cryptomonnaies telles que le Bitcoin.

Cette technologie a été mise en place en collaboration avec Bitnation, un groupe établi comme la première nation virtuelle et cherchant à mettre en place un gouvernement sans frontières. Bitnation construit une palette de services et d’outils dans le but de remplacer l’identité nationale par une identité basée sur la Blockchain. Il faudra pourtant bien l’accord des pays pour que cette vision se réalise, mais la participation de l’Estonie pourrait constituer un premier pas dans cette direction.

Après les fournisseurs de Software as a Service (SaaS), Infrastructure as a Service (IaaS) et autres Platform as a Service (PaaS), va-t-on bientôt assister à la création d’un GaaS (Government-as-a-Service), soit à la marchandisation des services traditionnellement offerts par l’Etat (identité, authentification des actes de mariage et des transactions commerciale et immobilières)?

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."