Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

MARCHÉ/Un Bouddha Ming cartonne chez Genève Enchères

Il y a des contes de fée (peut-être devrais-je écrire des comptes de fée) dans les ventes publiques. Tenez! C'est ce qui s'est passé le 10 décembre à Genève Enchères. Un Bouddha de bronze doré, d'une soixantaine de centimètres de haut, se voyait modestement estimé entre 1200 et 1800 francs. Il était d'époque Ming (entre 1368 et 1644). Le lot 663 s'est envolé aussi haut que les pensées du sage asiatique. Après quelques minutes de folie, il est parti à 668.800 francs, frais compris, tout de même. 

Un bonheur n'arrive jamais seul. La même maison proposait une élégante commode Louis XIV provenant d'une «famille patricienne genevoise». Anonyme, comme il se doit (la famille comme la commode). Le meuble se voyait prisé entre 3000 et 5000 francs. Une véritable aubaine. A 176.000 francs, on ne pouvait plus en dire de même. Genève Enchères parle de «surprise». Il en est allé de même avec un «Jupiter assis». C'est cependant le marbre qui avait perdu sa tête et non son acheteur, qui a tout de même déboursé 110.000 francs.

Salle comble 

Bref. Tout (j'oublie les broutilles et les invendus) a très bien marché pour les troisièmes vacations de la nouvelle maison locale, qui a obtenu 300.000 francs des sculptures décoratives disséminés dans le jardin (parler de parc serait abusif) d'une villa de Cologny, 73.000 francs pour un cygne ultra-russe en argent émaillé et 48.640 francs pour des boucles d'oreille endiamantées de Van Cleef & Arpels. Autre élément positif. Je n'étais pas là pour vérifier, mais Genève Enchères parle de «salle comble» lors de la vente asiatique. Il y a souvent trop peu de monde sur place, sauf à Drouot. 

Je terminerai en rappelant que l'Hôtel des Ventes vient lui aussi de cartonner avec une commode Louis XIV, (220.000 francs), plus spectaculaire, en corne rouge. Etrange coïncidence. Surtout à une époque où l'on dit le mobilier ancien invendable. Comme quoi le meilleur garde toujours ses amateurs.

Photo (Genève Enchères): La commode Louis XIV, qui est d'assez petite taille.

Texte intercalaire.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."