Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

MARCHÉ/Piguet et Genève Enchères ont eu leurs ventes. Tout a bien été

Crédits: Piguet, Hôtel des Ventes

Oh, la grosse bête! L'ours brun a en plus l'air féroce, celui que lui a donné un bon taxidermiste. Mort dans sa Bulgarie natale au début des années 2000, il repose sur un rocher (faussement) enneigé, posé lui-même sur un socle de bois. La bête est arrivée devant l'estrade sur des roulettes, tiré par deux membres de Piguet. L'Hôtel des Ventes de la rue Prévost-Martin a en effet changé de nom à l'occasion de ses vacations d'automne. Il a pris le nom de Bernard Piguet, qui en est le propriétaire depuis une décennie. C'est d'ailleurs ce dernier qui tient le marteau en ce mercredi 28 septembre. 

Et bien l'ours a trouvé preneur à 4500 francs! «Il est bradé», murmure mon voisin, qui pense au coût prodigieux qu'a dû exiger son embaumement. Mais c'est comme ça pour bien des choses. Dans son communiqué de presse final, tombé le 30 septembre, Piguet évoque du reste les bonnes occasions. Une quantité d'objets à moins de 300 francs, allant d'une bague Cartier à un bureau de style Empire, pourvu de son fauteuil. La chose n'empêche pas la maison d'avoir réalisé 2,6 millions d'encaisse en quatre jours. Pas mal pour une série dépourvue de «highlights», comme on dit chez Christie's et Sotheby's (qui ne vendent d'ailleurs pas que ça!).

Ambiance familiale

Certains lots ont tout de même atteint des chiffres respectables. Je note que le tableau pourtant sinistre de Gilles Aillaud (1928-2005) intitulé «Chacal» s'est vendu 42 650 francs, sur une estimation comprise entre 10 000 et 15 000. Aillaud vient d'avoir sa rétrospective au Musée des beaux-arts de Rennes. Un commode originale, à quatre tiroirs, d'époque Louis XV signée Dubois est partie à 36 000 francs. Une grande toile de Marc-Antoine Fehr (né en 1953), qui fut un poulain de la galerie Jan Krugier, a obtenu 22 000 francs, ce qui semble rassurant. Les enchères constituent une heure de vérité. Piguet peut donc repartir serein vers sa prochaine série genevoise, du 12 au 15 décembre. 

C'était auparavant, rue de Monthoux, les journées de Genève Enchères. Des midis et des soirées plus courts les 20, 21 et 22 septembre, dans une ambiance familiale, avec café et petits biscuits maison. Là, pas de communiqué final. Une même absence de lots de prestige que chez les frères ennemis de l'autre côté du Rhône. Tout s'est également bien passé, même s'il y a eu un nombre respectable d'invendus (ou «ravalés»). Tout n'est pas vendable, et il y a toujours le rattrapage ultérieur des «after sales», très agréables à conclure ici, dans des lieux vastes permettant une présentation de galerie. Les bijoux sont très bien partis le premier soir. Le reste plus que correctement, dans un climat agréable et étendu. Commissaire priseur de fond, Olivier Fichot a ainsi fait toutes les ventes, avec un marteau de bois le jour et un autre d'ivoire le soir. Il faut bien (se) changer de temps en temps.

Nouvelles séries en décembre 

La somme ici recueillie tournerait ici autour de 800 000 francs, soit un tiers de plus que prévu par les estimations, il est vrai plutôt basses. On rebelottera aussi rue de Monthoux en décembre. Je peux déjà vous annoncer un étonnant mobilier 1940 de Percival Pernet, qui était «le» décorateur genevois de l'époque. Je n'ai pas encore les dates (1). Espérons que, comme cette fois, les deux entreprises en choisiront des différentes. Les acheteurs, enfin ceux qui ne se trouvent pas au bout d'un téléphone, restent en effet toujours les mêmes.

(1) Je les eues depuis (j'écris ici le 3 octobre), les dates. Eh bien non, il y aura à nouveau collision! Genève Enchères a prévu les 13, 14 et 15 décembre.

Photo (Piguet-Hôtel des ventes): Un vélo vintage, acheté il y a un demi siècle à Hawaii. Il a fait tout compris 1951 francs.

Texte intercalaire.

 

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."