Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

MARCHÉ/L'Hôtel des Ventes genevois vide un château vaudois

Avant de changer lui-même de décor, puisqu'il subira des travaux dès le 20 mars, l'Hôtel des Ventes genevois permettra à chacun de modifier le sien par un petit achat. Ou un gros. Du lundi 9 mars au jeudi 12 mars s'y dérouleront les vacations de printemps. Ces quatre journées bien remplies (1784 lots, plus ceux proposés en vente silencieuse) auront bien sûr été précédées par trois autres de visites. On n'achète pas chat en poche, même si la maison ne vend pas de chats. 

Qu'y a-t-il au menu de cette session? La même chose que d'habitude, et dans le même ordre. Autant dire que, commencées par des accessoires de mode, les ventes se termineront avec des bijoux et des montres. Tout tient ici du rituel. Les tableaux sont le mercredi soir. L'argenterie le lundi. Les tapis le mercredi après-midi. Il subsiste bien sûr des variables, voire de l'inattendu. Si l'archéologie n'offre plus rien d'insolite, rue Prévost-Martin, son public n'est pas habité à y voir, comme cette fois, des animaux (ou du moins leurs têtes) empaillés.

Deux collections cohérentes 

Un bonne série de ventes se construit autour de quelques collections cohérentes. Il y a en a cette fois au moins deux. La première est la suite de la succession d'Olivier Reverdin, avec un accent classique. En témoignent des vases antiques, dont une spectaculaire amphore attique avec deux silènes rouges sur fond noir. La seconde est issue d'un mystérieux château vaudois, où des amateurs avaient installé il y a une trentaine d'années du grand mobilier français du XVIIIe siècle. Il provenait pour l'essentiel de la maison parisienne Gismondi, qui disposait d'une antenne lausannoise au temps où les commodes Louis XV et les pendule en bronze doré coûtaient encore les yeux de la tête. 

C'est avec des estimations nettement plu modestes que différents lots se voient proposés rue Prévost-Martin, même s'il faudra mettre le paquet pour en repartir avec deux tableaux des fils de Bruegel. J'ai nommé "le Jeune" et celui dit "de Velours" (200.000 à 300.000 francs pour le premier, 100.000 à 150.000 francs pour le second). La vaste micro-mosaïque représentant les temples de Paestum garde également sa cote (50.000-80.000), mais il s'agit d'une pièce exceptionnelle, signée Moglia. Le mobilier se retrouve plus à la peine. Entre 30.000 et 50.000 francs pour une somptueuse commode en laque des années 1750 aurait semblé un cadeau vers 1980.

Une suite en juin 

Qui est l'ancien propriétaire? Où se trouve le château? L'actuel catalogue ne le dit pas. L'observateur notera cependant qu'une nouvelle série est prévue par l'Hôtel entre le 15 et le 18 juin. Il y aura là d'autres meubles et objets fournis par la maison Gismondi (qui existe toujours rue Royale, même si Jean Gismondi est mort en septembre dernier). Il s'agit de la dispersion du contenu du domaine de Beaulieu, «résidence d'été de Jean-Gabriel Eynard», qui allait alors à Rolle jusqu'au lac. Mon petit doigt me dit que les lots actuels en tiennent du hors-d’œuvre.

Pratique

Hôtel des Ventes, 51, rue Prévost-Martin, Genève. Tél. 022 320 11 77, sites www.hoteldesventes.ch et www.swissauction.ch Visites les vendredi 6, samedi 7 et dimanche 8 mars de 12h à 19h Ventes les lundi 9, mardi 10, mercredi 11 et jeudi 12 mars. Photo (Hôtel des Ventes): La micro mosaïque de près d'un mètre et demi de large exécutée au XIXe siècle par Domenico Moglia.

Texte intercalaire.

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."