Andreas Ruhlmann

PREMIUM CLIENT MANAGER À IG BANK

Andreas Ruhlmann, diplômé de la John Molson School of Business à Montréal et détenteur du CAIA (Chartered Alternative Investment Analyst), a évolué plus de 10 ans au cœur des salles de marchés de Saxo Bank et de la Banque Nationale du Canada. Il rejoint IG Bank en février 2014 afin de mettre son expérience au profit des clients Premium de la banque.

Spécialiste du marché des devises, des actions et en analyse technique, Andreas développe également de nombreuses formations sur les stratégies de trading, l’analyse graphique, la gestion de risque et la psychologie du trader. Découvrez les formations sur ig.com

Les opinions exprimés dans ce Blog sont celles de Andreas Ruhlmann et non de son employeur.

Marché des devises: les opportunités après le Brexit

Les marchés sont passés par tous les états depuis le vote du Brexit. Néanmoins, cela donne lieu à des opportunités sur le marché des devises, même dans un cadre de forte volatilité.

On a pu notamment observer un dollar américain agissant comme valeur refuge au lendemain du vote, et toujours résilient pendant la hausse des marchés qui a suivi. Le franc, l’euro et le yen ont également profité du vote, mais l’horizon semble moins sûr. Quant à la livre, elle est bien partie pour atteindre de nouveaux records à la baisse.

Le dollar US: la nouvelle valeur refuge?

L’inaction de la Fed dans cette première moitié de l’année a mis la pression sur le billet vert. Ce dernier reste cependant l’un des grands gagnants du Brexit. En effet, l’économie américaine se repose principalement sur sa consommation interne et est bien moins affectée, ce qui incite les investisseurs à s’y réfugier.

Le marché ne prévoit pas de hausse de taux avant 2017 par la Fed, et de là à relancer un QE, il y a un pas de géant. La force du dollar n’a jamais été une préoccupation majeure pour la Fed, considérant que les exports ne représentent qu’une mince partie du son PIB (13% du PIB). En revanche, on peut s’attendre à davantage de mesures de la part de la BCE, la banque du Japon, et la banque d’Angleterre. De quoi accentuer à nouveau la divergence des politiques monétaires avec la Fed.

La livre: cap sud

Les négociations entre le Royaume-Uni et l’UE s’annoncent longues et laborieuses. Le contexte d’instabilité politique, et l’ambiguïté quant à l’avenir de la City devrait freiner les investissements, l’embauche et la croissance au Royaume-Uni. Les premières indications de sentiments depuis le Brexit indiquent déjà un net repli avec le PMI services passé sous la zone de contraction de 50, pour la première fois depuis 2013.

La Banque centrale a encore de la marge de manœuvre pour couper le taux d’intérêt (actuellement à 0.5%) et n’hésitera pas à y remédier. La livre sterling devrait rester sous pression pour les mois à venir, mais gare au « short squeeze »; le marché étant unilatéralement positionné à la vente, la moindre bonne nouvelle peut déclencher des appels de marges forçant les vendeurs à déboucler leurs positions. De forts rebonds à court terme sont à prévoir, soit des opportunités de vente, particulièrement sur la paire GBP/USD.

Le franc et l’euro: valeur refuge « sale »

Nombreux (moi y compris) sont ceux qui s’attendaient à ce que le franc, traditionnellement une valeur refuge, s’envole en cas de Brexit. Hors, l’impact sur l’EUR/CHF a été contenu, et le franc s’est même affaibli face au dollar américain. La BNS a prouvé, contre toute attente, qu’elle a encore les moyens de contrôler la hausse du franc. D’un autre côté, il faudra prendre son mal en patience avant de voir la monnaie suisse se déprécier davantage, en raison du faible appétit pour le risque.

L’euro s’est également apprécié suite au vote, particulièrement face à la livre; pourtant la zone euro est directement touchée par le Brexit. La période d’instabilité politique et le risque de contagion devrait mettre la pression sur la monnaie commune dans les mois à venir. D’un autre côté, le débouclement des opérations financé en euro (carry trade) soutiendrait l’euro en cas de hausse de la volatilité. De plus, les actions de la BCE risquent de rester vaines, alors que les taux sont déjà bas et que la courbe des rendements obligataires est plate. L’horizon est donc plutôt mitigé pour le franc et pour l’euro.

Le yen: l’impuissance de la Banque du Japon

Le Yen est la devise du G10 qui a le mieux performé en 2016 avec la Banque du Japon qui semble à bout de souffle. Des rumeurs courent sur l’utilisation de la « monnaie hélicoptère ». Le gouverneur Kuroda a par contre nié cette option. Le yen promet d’être volatil. En cas de recours à la « monnaie hélicoptère » ou de mesure du genre (large plan fiscal financé directement ou indirectement par la Banque du Japon), le yen pourrait s’affaiblir à court terme. Néanmoins à long terme le yen devrait continuer son ascension. La banque du Japon a des moyens limités alors qu’elle détient 1/3 des obligations gouvernementales japonaises et les taux sont au plus bas. Le yen offre également un « hedge » en cas de chute des marchés boursiers.

 

Veuillez noter que les informations présentes dans cet article ne constituent pas une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."