Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

MARCHÉ / Christie's pulvérise les records du contemporain

Le chiffre donne le vertige. Il donne surtout une illusoire sensation de bonne santé. La vente d'art d'après-guerre et contemporain de jeudi soir a rapporté 745 millions de dollars chez Christie's à New York. Il s'agit du record absolu pour une vacation unique. Il n'y avait pourtant pas tant d’œuvres que ça. Selon la technique utilisée de nos jours, l'attention s'est focalisée sur quelques dizaines de pièce choisies pour leur valeur (monétaire) extrême. Trente-cinq en tout. 

Eh bien deux tableaux se sont vendus plus de 80 millions de dollars, quatre au dessus de 50 millions et 19 (des broutilles, sans doute) entre 10 et 50. Les noms des recordmen tendent à changer depuis quelques années. Les impressionnistes font aujourd'hui troisième âge. C'est donc Barnett Newman (1905-1970) qui est monté sur la plus haute marche. "Black Fire 1" s'est vu adjugé 84.165.000 dollars, frais compris. Quand je pense que je viens de voir trois Newman achetés à la bonne époque (les années 1960) par le Kunstmuseum de Bâle, j'en ai le tournis. Notons que Martin Kippenberger (1953-1997) à qui le Mamco genevois dédia une immense rétrospective en son temps (1997), n'a pas trop mal fait non plus. "Untitled", un autoportrait, s'est vendu 18.645.000 dollars à un amateur asiatique.

Dix minutes pour Marilyn 

Si vous voulez d'autres chiffres, sachez que le 97% des œuvres a trouvé preneur. L'estimation haute totale était au départ de 134,6 millions. Il y a eu quinze records du monde. Il y a fallu dix minutes pour adjuger le lot représentant l'inévitable Marilyn de Warhol. Une Marilyn blanche, cette fois. Elle n'a pourtant fait que 41.045.000 dollars... 

Rappelons qu'il y a trente ans, un million de dollars passait encore pour un prix élevé.  Photo (Christie's): Une image de la vente du jeudi 15 mai.

Petit texte intercalaire. Demain, comme prévu, Lyon.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."