Chantal De Senger

JOURNALISTE

Licenciée des Hautes Etudes Internationales de Genève (IHEID) en 2001, Chantal de Senger obtient par la suite un Master en médias et communication à l'Université de Genève. Après avoir hésité à travailler dans une organisation internationale, elle décide de débuter sa carrière au sein de la radio genevoise Radio Lac. Depuis 2010, Chantal est journaliste pour le magazine Bilan. Elle contribue aux grands dossiers de couverture, réalise avec passion des portraits d'entrepreneurs, met en avant les PME et les startups de la région romande. En grande amatrice de vin et de gastronomie, elle a lancé le supplément Au fil du goût, encarté deux fois par année dans le magazine Bilan. Chantal est depuis 2019 rédactrice en chef adjointe du magazine Bilan et responsable du hors série national Luxe by Bilan et Luxe by Finanz und Wirtschaft.

Luttons contre la pauvreté en Suisse!

Chaque mardi, quelque 3000 personnes font la queue aux Colis du Cœur, rue Blavignac à Carouge (GE), pour recevoir un panier d’aliments, de quoi se nourrir durant un ou deux jours, paniers distribués par une équipe de bénévoles. De son côté, l’association Partage offre un coup de pouce alimentaire à plus de 12 700 personnes toutes les semaines à Genève. 

Les bénéficiaires sont principalement des familles, des femmes seules avec enfants et des travailleurs pauvres qui ont des revenus insuffisants pour manger à leur faim. Une grande majorité ont la nationalité suisse. 

Outre le manque de confiance en soi que cela engendre, c’est aussi la dignité et l’amour-propre qui en prennent un coup. Rappelons-le: un Suisse sur quatre n’a plus d’argent à la fin du mois et ne pourrait pas faire face à une dépense imprévue de 2500 francs. Ces chiffres sont en réalité beaucoup plus élevés si l’on prend en compte le seuil de pauvreté, établi à 2239 francs pour une personne seule et à 3984 francs par mois pour un ménage avec deux adultes et deux enfants.  

Une famille peut-elle vraiment vivre décemment avec 4000 francs?

En effet, expliquez-moi comment des gens peuvent vivre décemment avec 2500 francs pour une personne seule et 4000 francs pour une famille? Ces personnes n’entrent pourtant pas dans les statistiques. 

Pas étonnant que les demandes d’aide explosent: elles ont, en effet, triplé depuis 2010! Une grande part des citoyens n’arrive plus à joindre les deux bouts, avec des loyers, des assurances indécentes et des charges fixes beaucoup trop élevés. Il y a urgence, car la pauvreté en Suisse augmente beaucoup plus vite que les salaires!

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."