Bernard Radon

DIRECTEUR GÉNÉRAL DE COACHING SYSTEMS SARL

"Il y a chez Bernard Radon une quête perpétuelle pour comprendre les mécanismes de la stratégie et du management. Mais comment s’y prend-t-il pour coucher sur papier ce foisonnement d’expériences d'accompagnement de cadres et de cadres dirigeants? Je crois qu’il s’amuse à noter ses idées sur un petit calepin imaginaire. Il les transcrit ensuite sur des petits morceaux d’étoffe qu’il range soigneusement dans une boîte. Et quand le besoin de publier se fait pressant, il les sort, les trie, les arrange et enfin les coud soigneusement les uns avec les autres pour en faire un patchwork très ordonné dont l’image est non seulement cohérente, mais aussi d’une pertinence logique qui interpelle ses lecteurs. Il dit d’ailleurs en substance dans ses différents livres que l’on apprend à connaître son environnement par touches successives, comme si on reliait entre eux les morceaux d’un vaste puzzle. Au final, après avoir pris du temps, acquis et comparé toutes nos connaissances, c’est l’image d’ensemble qui se dégage: les organisations humaines dans toute leur complexité".

Lu pour vous: Les râleurs sont les meilleurs…

Le pitch

L'ouvrage d'Annie Kahn veut proposer un regard aiguisé à partir de travaux scientifiques et d'études de terrain menés dans les plus grandes universités du monde. La fiche de presse promeut l'ouvrage comme "un constat érudit et plein d'humour, inattendu et provocateur à l'opposé de bien d'idées reçues sur le monde de l'entreprise". Le tout en 10 chapitres et 81 paragraphes, dont l'un "Les râleurs sont les meilleurs" a été retenu comme titre. Effectivement le râleur plaît ; il est dans l'air du temps, convenu et infatué.

La critique

L'ouvrage d'Annie Kahn aurait pu être frais, drôle, badin, ironique, décalé. On aurait même pu pardonner à l'auteure ses 81 conseils et plus sur le management. Rien de cela. Nous voici sous la douche d'un canon à eau de manichéismes et de lieux communs. Les managers et leurs dirigeants pointés du doigt pour leur incapacité à écouter, motiver, rendre créatif leurs collaborateurs pendant 222 pages, heureusement au format de poche.

Le management n'est pas glamour.

Les managers vivent cachés, loin des médias. Ils construisent lentement leurs relations sociales et les détruisent parfois par inattention, par manque de repères ou juste par fatigue. Il faut être auprès d'eux pour ressentir leur désarroi face aux changements, l'intégration d'ordres et de requêtes contradictoires, les projets plus stratégiques les uns que les autres, le tout dans une absolue discrétion. Bien sûr, quelques que fanfaronnades leur rendent leurs certitudes, tel ce manager, cité par l'auteure qui affirme : "Il est très important d'entendre le danger, même si le signal est très faible".

Voulez-vous connaître la réalité ?

Dans les faits, les managers reçoivent une quantité incroyable d'informations plus contradictoires les unes que les autres ; leurs interlocuteurs y trouvent surtout une source de satisfaction… et de revenus. Alors à qui peuvent-ils se fier ?

Les managers sont les vrais héros de notre époque, il n'est pas nécessaire de s'en railler surtout lorsque l'on n'est pas dans l'arène.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."