Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

LONDRES/Christie's va vendre le décor du mythique Annabel's

Crédits: Christie's, Londres 2018

Rien ne vaut mieux pour une maison de ventes aux enchères que la liquidation d'un endroit mythique. Il y a quelques mois, Artcurial avait fait très fort avec la dispersion du mobilier retiré de l'hôtel Ritz. Christie's devrait réussir presque aussi bien le 20 novembre avec le démantèlement du décor ayant assuré depuis 1963 la réputation d'Annabel's. Si le club légendaire a bien rouvert ses portes au printemps dernier, c'est en effet dans une autre maison de Berkeley Square, le 46 au lieu du 44. Notez qu'il y a une nette continuité entre les deux lieux. Le numéro anglais de «Vogue» de mars montrait un aménagement aussi exubérant que surchargé. Avec nos amis britanniques, nous restons à des années lumières du zen minimal continental. Le summum du kitsch m'avait semblé le «lady's room» rose et or conçu par Martin Brudnitski. 

C'est en 1963 donc que Mark Birley a ouvert cet endroit exclusif, réservé à ses membres et à leurs amis. Il l'avait nommé Annabel's pour rendre hommage à son épouse d'alors, lady Annabel Vane-Tempest Stewart. Les murs avaient été tapissés d'étoffes bigarrées et de tableaux. Il y avait là des affiches de Paul Colin et des aquarelles de Léon Bakst. Une sculpture de gorille et une autre de Bouddha compétaient cet aimable fouillis. Ce fut tout de suite le triomphe. On y a vu tout le monde, de Frank Sinatra à Lady Gaga en passant par les Stones, les Beatles, Liz Taylor ou Kate Moss. Plus la famille royale presque au complet. La princesse Margaret y avait ses habitudes, hautement alcoolisées. On y a même rencontré Sa Gracieuse Majesté en 2003, lors des 50 ans du club. Il s'agit sans doute là de sa seule visite à un endroit de ce genre.

Estimations très larges 

En 2007, après un an de tractations, Annabel's se retrouvait vendu par Mark Birley à Richard Caring. Le milliardaire le rachetait au milieu d'autres choses. La somme globale demandée était de 90 millions de livres. Le club a fini par fermer, alors que les travaux dans la maison d'à côté allaient bon train pour une réouverture dans le même style. On peut penser à l'Olympia parisien qui se trouve depuis quelques décennies dans un autre immeuble du boulevard des Capucines parisien. 

Un peu fatigués, les objets n'ont pas été réutilisés. C'est ce qui explique leur prochaine vente, après quatre jours de visites publiques. Les estimations semblent pour le moins larges. Elles vont de 50 à 120 000 livres. La somme la plus élevée est attendue du portrait d'Henry Thomas par Glyn Philpot. Il est cependant permis de se demander quel prix atteindra le grand canapé rouge, sur lequel tant de postérieurs illustres ont pris place. Le fétichisme n'a pas de prix. Ou plutôt il en trouve au final un, mais très élevé. Les huiles de Christie's se frottent les mains, à commencer par Orlando Rock (un nom admirable) qui en est le «chairman». Le produit de quelques miettes des 250 lots se verra versé à The Children's Charity For The Good Of All Children. La bonne conscience va toujours bien avec les bonnes affaires. Mieux eut cependant valu verser l'intégralité des gains. A certains moments, il ne faut pas se montrer à quelques millions de livres près. Cela fait presque mesquin.

Photo (Christie's, Londres 2018): Les employés de Christie's déplacent le grand canapé rouge, qui a accueilli d'innombrables derrières illustres.

Texte intercalaire.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."