Jean Philippe Buchs

JOURNALISTE À BILAN

Journaliste à Bilan depuis 2005.
Auparavant: L'Hebdo (2000-2004), La Liberté (1990-1999).
Distinctions: Prix Jean Dumur 1998, Prix BZ du journalisme local

Logements: les Romands peuvent s’inspirer des Alémaniques

La pénurie de logements abordables reste une préoccupation majeure des Helvètes comme le montre le résultat de deux votations récentes en Suisse alémanique. Le 28 septembre, les Zurichois ont accepté que les communes puissent fixer une part minimale de logements avantageux dès qu’une zone devient constructible. Le même jour, les Nidwaldiens ont soutenu un projet de leur gouvernement destiné à faciliter la construction d’habitations à loyer modéré. 

Ce n’est pas tout. Les autorités locales d’outre-Sarine tentent de répondre à la demande de leurs citoyens à la recherche de logements qui ne grèvent pas leur budget dans des proportions insoutenables. Dans le canton de Zoug, la commune de Cham a négocié la réaffectation du site du groupe industriel Cham Paper (une usine ferme ses portes) à condition que son propriétaire consacre 10% de cette superficie à la construction d’une centaine de logements à des prix attractifs. 

A Winterthour, le conseil communal a approuvé le plan d’aménagement local prévoyant que 30% de l’aire Sulzer (un ancien site industriel) soit dévolu à l’aménagement de quelque 200 logements d’utilité publique. A Schaffhouse, la ville projette d’acquérir un terrain en mains d’une coopérative et des maisons appartenant à deux autres coopératives pour offrir des logements abordables à ses habitants. A Zurich, ce sont les coopératives d’habitation qui offrent des clefs pour répondre à la demande. Selon une étude récente, elles sont à l’origine de 36% des nouveaux logements bâtis entre 2009 et 2011. 

Les Romands peuvent s’inspirer des Alémaniques. Selon Nicole Decker, cheffe de l’Office cantonal neuchâtelois du logement, la part de logements d’utilité publique ne s’élève en moyenne qu’à 5% dans les cantons romands contre 25% à Zurich. Au moins trois d’entre eux agissent ou réfléchissent à des solutions. 

Dans le canton de Vaud, le Conseil d’Etat propose de donner des moyens aux communes afin qu’elles parviennent à satisfaire la demande de la classe moyenne.  A Genève, le conseiller d’Etat Antonio Hodgers cherche à développer les coopératives d’habitation pour détendre le marché immobilier. Dans le canton de Neuchâtel, les nouvelles mesures d’encouragement à la création de logements d’utilité publique (elles visent à augmenter leur part de 2% à 5% du marché) faciliteront probablement ce type d’habitat. 

Selon l'Office fédéral de la statistique, les économies réalisées par les locataires d’une coopérative d’habitations sont de l’ordre de 20% à 40% pour un appartement de quatre pièces par rapport à un logement conventionnel.

 

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."