Strobinofabrice

ANALYSTE CHEZ ANALYSES & DÉVELOPPEMENTS IMMOBILIERS

Diplômé de l'Institut d'études immobilières (IEI), Fabrice Strobino est architecte universitaire et chef de projets immobiliers chez Analyses & Développements Immobiliers depuis 2003. Il a en outre suivi le cursus de l'AZEK pour les gérants de fortune. Fort d'une expérience de plus de 4000 expertises pour de grandes banques, il est membre de l'Association des promoteurs et constructeurs genevois (APGC) et membre de la Chambre suisse des experts immobiliers (CEI).

Logement: s'inspirer de ses voisins

Le week-end dernier, nos voisins vaudois ont montré qu’il est possible de voir plus loin que les querelles de village. Le taux unique de taxation pour les entreprises a largement été plébiscité.

A Genève, nous nous déchirons encore sur le principe même du taux unique, pourtant obligatoire en regard des exigences de l’OCDE. Et le Canton n’a pas encore de budget pour… 2016. Quand toute la Suisse romande va profiter d’un vélib cet été et réduire les pics d’ozone, Genève essaye encore d’inventer un nouveau modèle. Pire, on apprend que le système informatique qui analyse la circulation est complétement obsolète. Les plus grands experts cantonaux ont travaillé sur la circulation à l’aéroport et au quai de l’Ile !

Comment faire du logement social sur Genève ? Prenez un service étatique de 30 personnes qui édictent plein de règles et comptent le nombre de cuvettes, histoire de réduire les coûts.

Sur Nyon, rien de tout cela. Le promoteur doit mettre sur le marché un nombre fixé de logements à un loyer plafonné pendant une certaine période. Mais la demande de logements sociaux est réelle pour les personnes qui vivent discrètement sous terre dans nos abris ou pour ceux qui ne peuvent plus boucler leur fin de mois dans notre ville où le coût de la vie est parmi le plus élevé du monde.

Quelle est la proposition de l’ASLOCA ? Construire de nouveaux ghettos sans se soucier des questions d’intégration, pourtant essentielle si on veut assurer la continuité. A Grange-Canal, un propriétaire est sur le point d’obtenir une autorisation de construire des logements sociaux. Cependant, il la refuse par avarice. Alors, comme pour les logements en zone en copropriété soumis à la spéculation situés en zone de développement, qu’est-ce qui est entrepris ? Rien. Et la crise perdurera encore longtemps.

Les immeubles devant consommer moins d’énergie s’avèrent des gouffres à consommation. Pourquoi? Parce que l’aéropage de techniciens au service cantonal de l’énergie a oublié un élément fondamental de l’équation : les immeubles sont habités. Sur Genève, poser des panneaux solaires dans les zones sous influence des monuments et sites relève de la véritable gageure et les coûts induits sont en conséquence. Sur Vaud, le Conseil d’Etat a procédé pragmatiquement. Le service des Monuments et Sites dira où les poser, pas si cela est possible.

Alors, soit nous nous retroussons les manches pour progresser soit nous continuerons encore à chasser les œufs pendant longtemps!

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."