Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

LIVRE/L'Italie insolite possède son dictionnaire grâce à Régine Cavallaro

Crédits: DR

Le nord-est de la Sardaigne a conservé en plein XXe siècle une pratique qui horrifierait aujourd'hui les gens, tout en les faisant secrètement rêver. En Gallura une femme, cachée par un épais manteau noir, entrait dans la chambre des mourants n'en finissant pas d'agoniser. L'«agabbadora» avait avec elle un petit petit marteau en bois d'olivier. Et crac! D'un geste professionnel et précis, elle mettait fin à la souffrance de tout le monde. Exit avant la lettre. 

L'«agabbadora» se devait d'entrer dans le «Dictionnaire de l'Italie insolite», que sort aujourd'hui Régine Cavallaro chez Cosmopole. Elle jette un petit froid dans un ouvrage de poche par ailleurs voulu chaleureux. Les lieux, les œuvres, les gens et les coutumes décrits de A à Z sont supposés donner envie de visiter le «bel paese». Pas besoin de répéter à toutes les pages que son pittoresque a pris un sérieux coup depuis les années 1960. Comme toutes les capitales, Rome s'est ainsi gentrifiée, perdant ses artisans, ses vieux magasins et sa population pauvre, priée d'aller se faire voir ailleurs, dans une lointain banlieue. Seule Venise résiste encore dans le genre...

140 opéras pour 139 communes

L'auteure (ou l'autrice) a comme il se doit concocté un cocktail. Il fallait un peu de culture, un zeste d'histoire, un rien de culinaire et un chouïa d'inconnus célèbres, de Padre Pio à Marco Cavallo, l'homme de l'anti-psychiatrie. Toutes les régions se devaient d'être représentées. Le lecteur apprendra donc que les Marches demeurent la région la plus musicale du monde, avec 140 opéras pour 239 communes. Il saura qu'en 1154 Trabia, en Sicile, produisait déjà énormément de pâtes. Celles-ci ne ont donc pas arrivées en Italie grâce à Marco Polo. Turin possède, elle, deux des plus beaux musées du monde. J'ai parlé de celui de l'automobile et de celui du cinéma. 

Bien sûr, il s'agit là d'un choix. Il y aurait eu là de quoi remplir plusieurs volumes, écrits sur le ton mielleux des magazines touristiques proposés dans les trains et les avions. Mais l'ensemble présent sait séduire et faire rêver. A condition d'aimer l'Italie, naturellement! On sait qu'il y a ceux qui sont Italie et ceux qui se veulent Espagne, comme il existe des gens à chiens et d'autres à chat et qu'il y avait naguère les fans des Beatles contre ceux des Stones. Notez qu'au moins la plupart des natifs sont des fans de leur patrie. Un chef de gare, à qui je me plaignais il y a quelques années d'un arrêt définitif et imprévu du train à Arezzo, m'avait rétorqué: «Vous ne savez pas la chance que vous avez. Vous êtes arrivé dans une cité magnifique.» Il n'avait d'ailleurs pas tort.

Pratique

«Dictionnaire insolite de l'Italie», de Régine Cavallaro, aux Editions Cosmopole, 155 pages.

Photo (DR): Une place toscane médiévale? Oui et non. Vous êtes à Cinecittà World.

Cet article est suivi par deux autres comptes-rendus de livres.

Prochain chronique le lundi 4 juillet. Le goût est-il générationnel?

 

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."