Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

LIVRE/Jean-Pierre Pastori donne une biographie de Christian Bérard

Crédits: DR

Le livre commence par un enterrement. Nous nous trouvons à Saint-Sulpice le 16 février 1949. L'église parisienne est bondée. Il se trouve là l'univers du théâtre et du cinéma, celui de la couture, mais aussi le grand monde et beaucoup d'anonymes. Christian Bérard, qui s'est effondré quelques jours plus tôt dans la salle du Théâtre Marigny où il réglait les décors des «Fourberies de Scapin» pour Louis Jouvet, n'avait que des amis. Il est mort d'une crise cardiaque à 47 ans. Mais ces quarante-sept ans avaient compté double, tant l'homme brûlait la chandelle par les deux bout. 

Jean-Pierre Pastori peut ensuite raconter cette existence hors normes dans un immense «flash-back». Il commence logiquement en 1902 par une naissance. Notez que celle-ci comprend déjà une note mortifère. Sa mère est née de Borniol, ce qui faisait d'elle une des héritières de la plus grosse maison de pompes funèbres françaises (1). Christian deviendra assez vite «Bébé» en raison de ses joues rondes d'angelot, mais aussi d'un caractère qui restera toujours enfantin. Sa passion est le dessin. Les hasard de la vie font qu'il ne deviendra pas vraiment un peintre. Jamais le temps! Comme son ami Cocteau, mais avec moins de méthode et d'organisation, il se laissera absorber par toutes sortes de besognes, volontiers alimentaires. Bérard ne savait pas dire non. Dans ses mémoires (2), Bettina Ballard de «Vogue »se reproche du reste, «par ses commandes futiles», de l'avoir empêché de devenir le grand artiste «qu'il aurait mérité d'être.»

Opiomane invétéré

Bérard n'en a pas moins énormément travaillé. Il a signé des projets pour la scène et l'écran, des illustrations ou des mises en scène de bals mondains. Le tout dans les intervalles que lui aura laissé le temps de sa confection quotidienne de ses pipes d'opium. L'homme sera aussi devenu avec les ans un personnage aux antipodes des milieu huppés et fortunés qu'il fréquentait. L'ouvrage de Jean-Pierre Pastori est d'ailleurs sous-titré «le clochard magnifique». Le Tout-Paris le connaîtra ainsi presque toujours sale, débraillé, la barbe et les vêtements barbouillés de peinture, sortant de Dieu sait où. Son appartement, où il vivait ouvertement en ménage avec le librettiste des Ballets Russes Boris Korchno (1904-1990), tenait du capharnaüm. Bérard ne marchait jamais dans les clous, mais nul ne s'en formalisait. Il était si gentil et si créatif. 

L'actuelle biographie, qui a la rude tâche de succéder à celle de Korchno lui-même, se révèle bien faite. Nette. Précise. Tirée au cordeau, serais-je même tenté de dire. Autant dire qu'elle apparaît un peu sèche. Il y a beaucoup de noms, et Bérard a connu tout le monde. Enormément de dates. Des citations bien trouvées, et par conséquent bien venues. Manque juste un peu de chair. Un zeste de profondeur. Un rien de brillant dans l'expression. Pour tout dire «Christian Bérard, le clochard magnifique» reste un livre un peu extérieur. et par conséquent un peu froid. 

(1) Bérard était aussi le cousin de l'actrice Madeleine Renaud.
(2) «In My Fashion» de Bettina Ballard a paru chez Séguier en 2016. Je vous en vais parlé à l'époque. C'est un ouvrage remarquable de drôlerie et de lucidité.

Pratique

«Christian Bérard, le clochard magnifique», de Jean-Pierre Pastori, aux Editions Séguier, 231 pages.

Photo (DR): Christian Bérard sur son lit.

Prochaine chronique le mercredi 18 juillet. Soulages à Martigny.

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."