Marmierpascal

DIRECTEUR DE SWISSNEX CHINA

Après avoir passé plus de 10 ans à Boston, Pascal Marmier a récemment rejoint un autre réseau swissnex, celui de Chine basé à Shanghai. Passionné de science et d'innovation, il travaille avec son équipe à promouvoir l’excellence de la Suisse dans ces domaines, renforcer les liens académiques en Chine et créer une communauté d’innovateurs et d’entrepreneurs. Gradué de l’Université de Lausanne, Pascal a aussi suivi une formation postgrade à Boston University et obtenu un MBA de MIT. En plus de chercher les meilleurs talents en science et technologie, il essaie aussi de trouver les meilleurs endroits pour courir dans une ville à forte densité de population.

LinkedIn sur la voie du succès en Chine

Seul site de médias sociaux accessible (sans VPN) depuis la Chine, LinkedIn a annoncé cette semaine le démarrage de sa version en chinois. Pour l’instant, le site ne compte que 4 millions d’utilisateurs en Chine, ce qui est vraiment très faible en comparaison des nombreuses plateformes locales qui comptent leurs utilisateurs en dizaine de millions. Jusqu’à maintenant, LinkedIn servait surtout aux profs de mandarin ou autres fournisseurs de service de la communauté expat ainsi qu’aux recruteurs dans les sociétés multinationales qui cherchaient des profils internationaux (dont l’auteur qui a eu un certain succès avec cette méthode!).

LinkedIn espère avoir du succès là où de nombreux autres se sont confrontés à des problèmes de censure ou de compétition. Sur la question de la censure, cet article explique très bien le dilemme qui attend l’entreprise américaine. Bien qu’il existe plusieurs sites similaires (ushi, tianji) qui visent le marché des professionnels sur internet, Linked n’a pas trop de souci à se faire en terme de compétition. Sa taille, son expertise et la mine d’or que constitue les données des utilisateurs semble très difficile à répliquer.  

Une raison d’être optimiste pour LinkedIn est que son service constitue une extension en ligne de la façon dont les professionnels se connectent. Le business se fait autour de relations patiemment construites. Par contre, une fois que les liens sont tressés, les décideurs participent et partagent beaucoup d’information. La fonction groupe de LinkedIn devrait ainsi se révéler très utile pour capturer ces comportements en ligne. Par ailleurs, le partage d’informations précieuses dans certaines industries permettra aussi à LinkedIn de renforcer son statut de site pour experts.

Ce qu’on peut recommander à LinkedIn c’est d’offrir un environnement un peu rigide sur sa version chinoise, car les utilisateurs aiment expérimenter. Notamment dans les fonctions de prise de contact ou de partage d’informations, il sera utile d’offrir plusieurs options pour évaluer comment capter au mieux l’audience locale. De plus, LinkedIn a tout intérêt à continuer sa stratégie d’offrir des “plug ins” (liens automatiques) avec les sites chinois les plus populaires.  

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."