Berenice Magistretti

EXPERTE DE L'ENTREPRENEURIAT ET DES STARTUPS

Après avoir obtenu un Bachelor en Relations Internationales de la London School of Economics, Bérénice a suivi avec un Master en Langue et Civilisation Française à la New York University sur le campus de Paris. Vu sa passion pour l’écriture, elle a travaillé comme rédactrice au sein de plusieurs publications, notamment le International Herald Tribune et L’Officiel Paris. Elle fait aussi partie du Young Advisory Committee de la Fondation Internationale pour la Population et le Développement, une ONG suisse qui finance des projets soutenant les femmes et les jeunes dans les pays en voie de développement. Quand elle n’écrit pas, Bérénice explore les quatre coins du monde: de l'Antarctique à l'Arabie Saoudite, en passant par Le Cap et Beyrouth, elle découvre le monde petit à petit!

Les startups suisses se lancent dans la réalité virtuelle

Suite à leur levée de fonds de $100 millions, MindMaze est désormais considérée  comme une des startups suisses les plus en vue dans le domaine de la réalité virtuelle. L’équipe avait déjà levé $10 millions au travers de plusieurs business angels et est à présent évaluée à $1 milliard, obtenant ainsi le statut très prisé de licorne.

MindMaze, une plateforme de neuro-réhabilitation, aide les personnes ayant subi un AVC (accident vasculaire cérébral) à récupérer leurs fonctions motrices plus rapidement. Les patients endossent un casque qui leur permet d’effectuer des mouvements dans un environnement immersif de réalité virtuelle, incitant les parties du corps affectées à reproduire les mouvements effectués par les parties fonctionnelles. En gros, la technologie « trompe» le cerveau en augmentant la réalité. Lancée en 2012 par Tej Tadi, à l’époque un doctorant se spécialisant dans les neurosciences, la startup est une spin-off de l’EPFL.

En dehors de celles qui émanent de l’EPFL et de l’ETHZ, il y a d’autres startups en Suisse qui commencent à prendre leur envol dans le domaine de la réalité virtuelle. L’une d’elles est Artanim Interactive, une spin-off d’Artanim qui est un institut de recherche basé à Genève se spécialisant dans le développement de systèmes interactifs et immersifs autour de la réalité virtuelle. Artanim Interactive a été lancé en 2015 afin de commercialiser les technologies développées dans l’institut de recherche. Deux de ses co-fondateurs, Caecilia Charbonnier et Sylvain Chagué, étaient invités à présenter leur nouveau produit au Festival de Film à Sundance en ce début d’année. « Real Virtuality » est une plateforme immersive de réalité virtuelle pour utilisateurs multiples que Robert Redford a lui-même essayé !

L’équipe a annoncé deux partenariats stratégiques qui visent à révolutionner le futur des technologies immersives dans le domaine des divertissements. Le premier est avec Vicon, un des leaders dans les systèmes de suivi de mouvements optiques. Le deuxième est avec Vision3, un leader dans les films à stéréo 3D. Les fondateurs financent la startup eux-mêmes pour l’instant; ils sont néanmoins en pourparlers avec des investisseurs afin d’entamer une première levée de fonds.

Une autre startup suisse, qui elle a réussi à attirer l’attention au travers de ses jeux vidéos immersifs, est Ozwe Games. Ils étaient les premiers à lancer un jeu multiplayer avec le masque de réalité virtuelle Samsung Gear VR en 2014. Avec Anshar Wars, les joueurs ont la possibilité de contrôler leur navette spatiale avec un simple mouvement de tête. Pas besoin de manettes, de joysticks ou de claviers, cette technologie révolutionnaire d’un système de contrôle a été développée par une équipe d’ingénieurs et de designers graphiques à Lausanne.  

Après un  peu plus d’une année, l’équipe a lancé la suite: Anshar Wars 2. Développé en collaboration avec Oculus Studios et SunnySide Games, ce jeu est un poids lourd, littéralement, vu que le téléchargement est à 555.69 MB (le double de son prédécesseur). Le CEO d’Ozwe Games, Stéphane Intissar, explique cela en soulignant le fait qu’ils ont rajouté de multiples options afin de le rendre d’avantage interactif.

L’année 2016 s’annonce riche en termes de réalité virtuelle. Mais que nous réservent ces startups? Parviendront-elles à reproduire le succès de MindMaze? Dans tout les cas, la Suisse nourrit bien ses startups et se réjouit des licornes à venir.  

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."