Ladermannsebastiennb

FONDATEUR DES EDITIONS ALPAGA

Editeur, journaliste indépendant et spécialiste en communication, Sébastien Ladermann est passionné de gastronomie et de voitures anciennes notamment. Deux thèmes qui l’inspirent au quotidien dans ses diverses activités, au point de nourrir une intense réflexion sur l’art de (bien) vivre et d'avoir consacré aux plus prestigieux chefs de cuisine lémaniques un ouvrage novateur (Portraits (intimistes) de chefs, paru aux Editions Alpaga) préfacé par F. Girardet, Ph. Rochat et G. Rabaey.

Les restaurants de palace - Poussez la porte!

Pénétrer dans un palace pour profiter de son restaurant semble relever - pour certains en tous les cas - de l’audace. La majesté du bâtiment, le décorum, le personnel parfois pléthorique, voilà qui intimide. Pourtant, il s’agit souvent d’une expérience (bien)heureuse. Cuisine à la hauteur des ambitions du lieu, service aux petits soins et tarifs raisonnables en regard du cadre et de l’assiette.

Le restaurant Les Fresques*, niché au sein de l’Hôtel Royal sur les hauteurs d’Evian, en constitue le parfait exemple. Adresse louable à plus d’un titre. Le chef Patrice Vander y conjugue une cuisine aux bases classiques avérées, solides, mêlée d’une approche volontiers contemporaine. Les écrevisses et royale de foie gras, écume safranée, côtoient avec bonheur la poitrine de pigeon shiso ou encore le chevreuil au poivre de Timut.

Sans verser dans l’excès ou la caricature, dans un sens comme dans l’autre. Les givrés de cuisine moléculaire passeront leur chemin, tout comme les adeptes de la cuisine empesée du palace de grand-papa. Produits sélectionnés avec soin, locaux lorsque cela a du sens, traitement respectueux des textures - nombreuses cuissons à basse température -, équilibre des saveurs. La marque d’un chef rigoureux, curieux de son époque et de l’évolution des attentes d’une clientèle qui rajeunit.

Et n’imaginez pas que la gourmandise en ces lieux soit un péché. Loin du cliché du chef ventripotent, Patrice Vander se révèle être un sportif émérite - il aligne, tout comme le maître d’hôtel d’ailleurs, les (milliers de) kilomètres à vélo - qui sait également contribuer à la (bonne) santé de ses hôtes avec des compositions à l’équilibre remarquable. Des jus courts, des produits débarrassés de tout artifice inutile, bref, du sérieux qui ravit les papilles sans embarrasser. 

Pour ceux qui le souhaite toutefois, le somptueux parc qui sert d’écrin au Royal - des arbres centenaires aux reflets jaunes et rouges en cette arrière-saison - s’étend sur quelque 19 hectares avec, en toile de fond, le Léman. La balade digestive ne ressemble donc en rien à une punition, bien au contraire. Elle permet de marcher dans les pas de Marcel Proust et d’Anna de Noailles notamment qui - eux aussi - ont savouré un panorama à la beauté et à l’élégance intemporelles!

*www.evianresort.com

Kaléidoscope gourmand






Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."