Fiorucci David

FONDATEUR DE LP3

David Fiorucci a occupé des postes de cadres supérieurs et de direction dans l’industrie, les entreprises de service, le service public et le domaine des finances. Il a plus de 25 ans d’expérience de conduite avec des teams de 5 à 50 personnes, ceci autant au sein de PME que de grandes entreprises nationales ou internationales. A l’aise avec une grande diversité culturelle, il a accompagné des mandats/projets/workshops dans différents pays : Suisse (trois régions linguistiques), France, Allemagne (Nord et Sud), Autriche. Ses axes sont la Transformation, le Leadership, le développement d’organisation, le développement du personnel, le développement durable, la gestion stratégique, l’animation et la formation. Au sein de Swiss Life Suisse, David Fiorucci a été, de janvier 2012 à juin 2016, membre de la direction, au siège de Zürich, responsable Learning & Development et a accompagné la Transformation. David Fiorucci est membre du conseil consultatif (Beirat) de l’association Suisse de formation pour les cadres (ASFC). Il a divers mandats d’enseignement au niveau supérieur (Diplôme fédéral RH, EMBA International Management and Leadership).

Les dangers du charisme: une question de responsabilité et d’autonomie

L’image que le monde politique nous donne ces derniers temps porte à réfléchir. Quel impact avons-nous ?

Les campagnes électorales, les discours, les manifestations tournent autour de personnalités ayant un certain charisme. Mais quelle image véhiculent-ils et surtout quelle intention se cache derrière leurs actes, leurs dires : influence ou manipulation ?

Lire aussi: Leadership: pourquoi n'avons-nous pas l'impact souhaité? 

Ma définition du Leadership est la suivante :

« Capacité à créer un mouvement (« momentum »), à mettre des personnes en mouvement vers un objectif commun, vers une vision attractive, à travers un cadre stimulant, créateur et inspirant. »

Parfois je dis aussi que le Leadership est un pouvoir (une autorité) légitime.

Dans un prochain article je parlerai plus de « pouvoir » et de « légitimité ». En résumé, le pouvoir n’est pas négatif en soit, seul ce que j’en fait peut être négatif (l’utilisation du pouvoir). D’un autre côté, la légitimité est donnée par les autres, par mes collaborateurs, par ceux qui me suivent.

Ceci implique une forte responsabilité. Je me bats pour une certaine vision (dans mon cas contribuer à un monde meilleur à travers des leaders responsables et conscients de leur impact = des leaders qui font le moins de dommages collatéraux que possible).

Dans ce contexte,  il est clair que j’influence, que je stimule, qu’avec mon enthousiasme et ma personnalité je crée un mouvement et je fais adhérer des personnes, l’inspiration que je peux donner est une source d’énergie.

Un leader n’est leader que si des personnes le suivent. Sur YouTube, une vidéo explique ce phénomène (First Follower, Leadership lessons from dancing guy).

Tout ceci suppose une grande responsabilité de ma part. Quels seront les effets du mouvement que je crée ? Mon intention est-elle positive, éthiquement correcte ?

La limite à ne jamais franchir est donnée par le mot « autonomie ». Dans le charisme, je peux influencer mais je ne dois jamais manipuler. Mon interlocuteur, les personnes qui me suivent doivent toujours être capables de décider, c’est-à-dire d’avoir l’autonomie nécessaire pour dire « oui » ou « non ». Leurs actes seront vraisemblablement influencés par mon exemple, par mes convictions, par mes faits. Mais en aucun cas ils doivent être en perte d’autonomie. C’est la dimension éthique du charisme. Nous avons une grosse responsabilité. Nous n’avons pas le droit de jouer avec les émotions des autres, avec les peurs des autres, avec les faiblesses des autres.

Avant de juger les autres, je dois me mettre le miroir en face.

Un charisme « positif » ou « sain » va faire attention aux autres et va contribuer à une cause positive.

Ainsi, si vous avez du charisme ou si vous voulez le développer, veuillez toujours considérer la dimension éthique, vos intentions, le mouvement que vous voulez créer (pour quelle vision) et faites attention à ne jamais manipuler. Influencer : oui, manipuler : non !

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."