Andreas Ruhlmann

PREMIUM CLIENT MANAGER À IG BANK

Andreas Ruhlmann, diplômé de la John Molson School of Business à Montréal et détenteur du CAIA (Chartered Alternative Investment Analyst), a évolué plus de 10 ans au cœur des salles de marchés de Saxo Bank et de la Banque Nationale du Canada. Il rejoint IG Bank en février 2014 afin de mettre son expérience au profit des clients Premium de la banque.

Spécialiste du marché des devises, des actions et en analyse technique, Andreas développe également de nombreuses formations sur les stratégies de trading, l’analyse graphique, la gestion de risque et la psychologie du trader. Découvrez les formations sur ig.com

Les opinions exprimés dans ce Blog sont celles de Andreas Ruhlmann et non de son employeur.

Les actions suisses portées par une Europe en progrès

Un premier trimestre 2017 impressionnant

Les résultats du premier trimestre 2017 ont été solides au niveau global et dans tous les secteurs d’activités. Les cycliques et les financières ont le plus participé à la croissance et l’Europe a été particulièrement impressionnante, avec une croissance moyenne à deux chiffres des bénéfices par actions. Les pays émergents ne font pas non plus exception, étant sur le point d’enregistrer la plus forte croissance des bénéfices depuis 2010. Les analystes ont révisé leurs attentes pour le reste de l’année, marquant un changement net avec les années précédentes.

Retour de l’appétit pour le risque

Les bons trimestres d'UBS et de Credit Suisse ont notamment été portés par un regain d’optimisme de la part des investisseurs. Ce phénomène devrais se poursuivre, après la large victoire d’Emmanuel Macron. Les parties extrémistes, à l’image du parti pour la liberté néerlandais de Wilders et du Front National de Marine Le Pen, n’ont pas eu le soutien escompté malgré la montée générale du populisme nationaliste. La croissance européenne reste modeste mais stable, et les données macro-économiques avancées (PMI) ainsi que la progression des crédits bancaires pointent vers une continuation de la reprise économique dans la zone euro. Tout cela devrait faciliter la mise en place de réformes favorables au milieu des affaires.  

Les actions suisses portées par les marchés européens

La réduction du risque politique et la progression économique en Europe est une bonne nouvelle pour la Suisse. L’EUR/CHF est au plus haut depuis l’automne 2016 tous proches du niveau psychologique de 1.10, l’indice du SMI a franchi la barre des 9000 et le Swiss Performance Index (SPI) a battu un record historique. La forte propension au risque devrait continuer à soutenir les actions Européennes et Suisses, au moins jusqu’aux prochaines élections italiennes, dernier gros teste pour l’Europe. Celles-ci se tiendront au plus tôt en septembre 2017 et au plus tard en mai 2018.

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."