Ladermannsebastiennb

FONDATEUR DES EDITIONS ALPAGA

Editeur, journaliste indépendant et spécialiste en communication, Sébastien Ladermann est passionné de gastronomie et de voitures anciennes notamment. Deux thèmes qui l’inspirent au quotidien dans ses diverses activités, au point de nourrir une intense réflexion sur l’art de (bien) vivre et d'avoir consacré aux plus prestigieux chefs de cuisine lémaniques un ouvrage novateur (Portraits (intimistes) de chefs, paru aux Editions Alpaga) préfacé par F. Girardet, Ph. Rochat et G. Rabaey.

Le vin idéal pour un poulet à la broche

Voilà un plat qui se joue des saisons; seul l’accompagnement ponctue le temps qui passe. Asperges printanières, salade estivale, purée de potiron à l’automne ou encore pommes de terre sautées l’hiver venu. Un plat d’enfance dont les saveurs poursuivent les adultes. Le symbole de la convivialité aussi.

 
En matière de vin, les approches s’avèrent plurielles. Les unes jouent sur la délicatesse de la chair, les autres sur les notes grillées de la peau.
Tour d’horizon en 24 propositions, de CHF 8.90 à 38.-

Sélection www.vogel-vins.ch (de gauche à droite sur la photo)

Le Petit Saint Vincent, D. Joseph, Saumur Champigny, 2014, CHF 17.50
Ce cabernet franc à la robe violacée propose un nez intense, une belle fraicheur en bouche, sans verdeur, une structure souple grâce à des maturités bien maîtrisées. Poulet d’été.

Humagne rouge, Cave du Chatillon, G. Dussex, Valais, 2012, CHF 27.50
Humagne convivial, aux saveurs quelque peu rustiques (dans le bon sens du terme) qui évoquent le sous-bois, l’écorce et la violette. Bouche charpentée. Poulet d’automne.

Pinot noir la Treille, les frères Dutruy, La Côte, 2014, CHF 19.-
Les saveurs de fruits rouges - cerise et framboise notamment - donnent à ce vin une belle fraicheur. Un vin de soif par excellence, digeste et léger. Poulet d’été.

Barbera Piana, Ceretto, Alba, 2014, CHF 27.-
Robe rouge rubis, nez qui rappelle vaguement le Barolo, bouche qui allie cerise et réglisse: voilà un vin dont la légère acidité et les tanins fins accompagnent avec bonheur un poulet de printemps. 

Sélection www.alfavin.ch

Nita, M. Palleja, Priorat, 2013, CHF 22.50
Un bel exemple qui démontre que cette région produit aussi des vins frais et équilibrés, avec une présence d’alcool qui n’écrase pas le fruit. Poulet des quatre saisons.

Maimone, Cantina della Vernaccia, Cannonau di Sardegna, 2013, CHF 14.-
Ce cannonau - variété de grenache importée sur l’île au XIVème siècle déjà - propose une belle vitalité. Les tanins s’arrondissent, laissant le fruit s’exprimer. Poulet de printemps.

Duca san Felice, Librando, Ciro (Calabre), 2011, CHF 15.90
Un cépage local - le gaglioppo - donne naissance à ce vin aux arômes de prune, d’épices, de tabac - assez marqué à l’ouverture - et de réglisse. Poulet d’automne.

Qu.ale, Tenute di Eméra, Rosso del Salento (Pouilles), 2014, CHF 8.90
Un vin du sud qui propose une fraîcheur inattendue. Du fruit à profusion (framboise, cassis et fruits des bois), des tannins ronds et un prix d’ami. Poulet d’été.

Sélection www.cavesa.ch

Pinot Noir, Weingut Adank, Fläsch (GR), 2014, CHF 24.80
Produit à quelques encablures du Liechtenstein et de l’Autriche, ce pinot noir bénéficie d’un terroir très favorable à ce cépage. Généreux (13,6°) et élégant. Poulet d’automne.

Racine, Pinot noir, Bruno Lafon, Languedoc, 2014, CHF 11.-
La démonstration qu’un vin réussi peut rester (très) accessible. Du fruit et de l’équilibre pour une vraie gourmandise qui pinote en restant très léger en alcool (12,5°). Poulet d’été.

Refugio Pinot noir, Montsecano, DO Casablanca (Chili), 2013, CHF 21.-
Second vin du domaine, cette cuvée allie finesse et élégance grâce à une approche très rigoureuse: culture en biodynamie, égrappage total, pressage manuel, cuve inox (75%) et oeuf béton (25%). Poulet d’automne.

Le Clos des Roches, Les Champs de l’Abbaye, Côte Chalonnaise, 2013, CHF 19.-
Réputé pour son terroir depuis le XIXème siècle, ce clos planté en 1959 est certifié agriculture biologique. Un pinot noir tout en délicatesse. Poulet de printemps.

Sélection www.gazzar.ch

Veillée d’automne, Clos Bagatelle, Saint-Chinian, 2011, CHF 14.05
Des cépages typiques du Languedoc - mourvèdre, grenache, syrah et carignan - composent cette cuvée mêlant habillement puissance et finesse, fruits noirs et poivre. Poulet d’automne.

Vieilles vignes, Domaine Chopin & Fils, Côte-de-nuits-villages, 2012, CHF 21.60
Issu d’un domaine existant depuis sept générations, ce pinot noir propose un nez très délicat et une structure en bouche bien présente, mais sans excès. Poulet de printemps.

L’épervier, Château Pech Redon, Languedoc, 2012, CHF 16.20
Un vin sudiste que son terroir, situé en altitude, équilibre parfaitement. Résine de pin, olive noire et essences de garrigue caractérisent son nez, complété par une bouche aux tannins arrondis. Poulet d’automne.

Château Fleur Haut Gaussens, Bordeaux supérieur, 2009, 14.05
La preuve que des vins remarquables et accessibles peuvent être produits dans des régions renommées. Elégance et finesse au rendez-vous. Poulet d’hiver.

Sélection www.lacouleurduvin.ch

Initial, Mas Amiel, Maury sec, 2013, CHF 23.-
Issu d’une sélection de 17 parcelles situées sur une appellation connue pour ses vins doux mutés, cette cuvée puissante conjugue fruits rouges et noirs avec une pointe d’épices. Poulet d’hiver.

Les mal aimés, Domaine Pierre Cros, Vin de table, 2014, CHF 17.50
Alicante, aramon, picquepoule, carignan: voici les mal aimés, cépages dont l’heure de gloire a passé, malgré leurs évidentes qualités ici réunies. Poulet d’automne.

Passion, Domaine Dubuis & Rudaz, Valais, 2014, CHF 18.-
Assemblage de gamay, pinot noir, gamaret, merlot et syrah, cette cuvée porte bien son nom. Arômes de baies des bois et tannins très soyeux. Poulet des quatre saisons.

Terres chaudes, Domaine des roches neuves, Saumur-Champigny, 2014, CHF 28.-
Ce 100% cabernet franc certifié bio réussit à combiner avec élégance un fruit très mûr et savoureux à une étonnante fraicheur. Poulet d’été.

Sélection www.magnin-vins.ch

Château Crabitey, Graves, 2010 CHF 19.45
Issu d’un vignoble de 26 hectares d’un seul tenant, cet assemblage de merlot, cabernet sauvignon et petit verdot fait la part belle aux fruits rouges et aux épices douces. Poulet d’automne.

Cuvée « H », Château Grillet, Côtes de Blaye, 2012, CHF 16.20
Nez de fruits noirs et d’épices douces, ce 100% merlot élevé en fûts neufs - avec des notes caractéristiques de pain grillé - s’avère très flatteur. Poulet des quatre saisons.

Chitry « Cuvée Olympe », Domaine Olivier Morin, Bourgogne blanc AOC, 2013, CHF 16.20
Ce 100% chardonnay propose un nez intense de fleurs blanches, et une bouche minérale et grasse à la fois. Fraîcheur et équilibre sont au rendez-vous. Poulet de printemps.

Petit-Guiraud, Sauternes, 2011, CHF 16.20 (½ bouteille)
Second vin d’un Grand Cru Classé de Sauternes, ce vin séduit par sa fraîcheur - due à une proportion importante de sauvignon (35%) - et son équilibre. Poulet d’hiver.

Sélection www.moevenpick-wein.com (cellier de Crissier)

Cabanon, Domaine Thunevin-Calvet, Côtes du Roussillon Villages, 2013, CHF 17.80
Fruits noirs et épices douces: voilà un assemblage - grenache, carignan et syrah - produit aux confins des Pyrénées qui allie puissance et finesse. Poulet d’été.

Éo Noir, Staatskellerei, Zürich, 2013, CHF 38.-
« Eo, le poulet est prêt! », pourrait-on presque dire… Assemblage gamaret-merlot (75%-25%), voilà de quoi accompagner un poulet d’automne avec d’élégants parfums de fruits noirs et d’eucalyptus.

Kennedy, Sons of Eden, Barossa Valley (Australie), 2013, CHF 29.-
Un vin de caractère constitué de grenache, syrah et mourvèdre. Robe sombre, nez de baies noires, bouche épicée et tanins bien mûrs et fondus. Poulet d’hiver.

El Parrón Reserva, Valle del Rapel, Viña Errázuriz, 2013, CHF 18.40
Cabernet sauvignon, syrah et carmenère composent ce vin chilien aux multiples flaveurs: myrtille, cassis, bois de cèdre et poivre noir. Bouche fluide. Poulet d’automne.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."