Mathieu Menet

INNOVATION LAB MANAGER CHEZ LEMO SA

Pour découvrir mon monde d'innovation, retrouvez-moi sur mathieumenet.com, LinkedIn et Twitter

----

En tant qu'observateur, passionné et catalyseur dans différents domaines - intrapreneuriat, innovation sociale et technologique - Mathieu facilite le partage des idées, des expériences et des connaissances pour faire émerger des projets innovants et développer de nouveaux business.

Né et élevé en France, il est titulaire d'un master en Mécanique et Microtechniques de l'ENSMM, un MBA en gestion technologique (innovation et de haute technologie) de l'EPFL et une certification "Doing Business in China" de l'Université de Pékin.

Après une première carrière dans l'Armée de l'Air française comme officier système d'armes, il a ensuite déménagé en Suisse en 2012 pour commencer sa carrière d'innovateur. Aujourd'hui, il travaille pour le Groupe LEMO en tant que responsable de l'Innovation Task Force.

Mathieu est un passionné par 3 choses: l'intrapreneuriat, l'innovation, et les cornichons!

Le piège du budget R&D en innovation

Crédits: Freddie Collins - unsplash.com

Lorsque l’on souhaite analyser sa capacité d’innovation, le critère qui revient le plus souvent est le budget R&D (Recherche & Développement). En effet, la pensée commune voudrait que les dépenses R&D soient liées à l’innovation et à l’augmentation du chiffre d’affaire. Si vous pensez ceci, sachez que vous avez tort.

Mettre l’accent sur les dépenses R&D est une bonne approche pour analyser vos bonnes pratiques. Mais ce n’est aucunement un indicateur clé pour mesurer votre capacité d’innovation. Avoir un département R&D soutenu par un budget confortable, et lancer avec succès sur le marché des innovations sont deux choses complètement différentes.

En effet, il existe deux risques principaux liés à tout projet d’innovation : le risque technique et le risque marché. Le risque technique consiste à savoir si vous allez être capable de concevoir cette nouvelle technologie et de la faire fonctionner. Alors que le risque marché consiste à savoir si les clients vont acheter et utiliser votre innovation.

L'innovation consiste donc à résoudre à la fois les risques techniques et les risques marchés. La complication avec votre département R&D est qu'il se focalise uniquement sur la résolution des risques techniques. Bien que cela puisse accroître le nombre de brevets de votre entreprise, cela ne garantit en rien le succès de vos innovations sur le marché. Quoi de pire que de développer une nouveauté que personne ne veut ? Ça vous rappelle quelque chose ?

Pour supprimer les risques liés au marché, votre entreprise a besoin d’un processus d'innovation vous permettant de développer des innovations qui soient faisables, viables et attractives pour vos clients. On constate donc rapidement que la faisabilité technique n’est qu’une partie de l’équation de l’innovation, et qu’un processus d’innovation réussi n’a rien avoir avec votre budget R&D.

Au-delà de la question de savoir combien vous dépensez en R&D, les questions les plus importantes à vous poser sont les suivantes :

  • Comment est-ce que je gère mes dépenses en innovation ?

  • Quelle est l'efficacité de mon processus de gestion de l'innovation ?

  • Comment puis-je arriver à réduire les risques liés au marché et à la technique de manière efficiente ?

Connaître les réponses à ces questions a beaucoup plus d’importance pour votre capacité d’innovation que votre budget R&D.

Comme l’expliquait Steve Jobs en 1998 :

« L’innovation n’a rien à voir avec la quantité d'argent que vous êtes en mesure de dépenser en R&D. Quand Apple a lancé le Mac, IBM a dépensé 100 fois plus en R&D pour sortir son ordinateur personnel. C'est une affaire de personnes, de comment vous êtes dirigés et de quelle énergie vous y mettez. »

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."