Jerome Koechlin

SPÉCIALISTE EN COMMUNICATION ET EN MANAGEMENT

Jérôme Koechlin, spécialiste en communication et en management et enseignant au Médi@LAB de l’Université de Genève, analyse et met en perspective dans son blog les enjeux de la communication moderne et du leadership.

Le nouveau LinkedIn politique est suisse!

Vous êtes un homme politique et vous avez toujours rêvé d’entretenir une relation directe et de qualité avec vos électeurs ? Vous êtes un citoyen actif sur la scène publique et vous avez toujours souhaité pouvoir établir un dialogue constructif avec les élus ? Vous voulez débattre avec vos édiles sans tomber dans les sujets people ou scabreux ?

GovFaces, le premier réseau social dédié entièrement à la politique, apporte des réponses à vos questions. La start up de trois ans, basée à Genève, est en train de prendre son envol avec une plateforme dynamique, simple d’utilisation, et s’attaque aux marches suisse, anglais, italien et américain après avoir lancé son projet lors des élections européennes de 2014. En toute simplicité !

L’objectif est d’offrir un canal de communication simple et efficace entre citoyens et représentants élus, permettant à tout citoyen, journaliste, ONG ou tout autre membre de la société civile d’interagir avec ses élus, avec les partis politiques et les entités publiques, sans intermédiaire, et de le faire de manière organisée. Ce que ne permettent en réalité ni Facebook ni Twitter. Aujourd'hui disponible en trois langues, GovFaces utilise une plateforme très sophistiquée sur le plan technologique, et s’appuie sur des compétences de premier plan au niveau de l’entrepreneuriat digital, de l’EPFL et de l’incubateur de start-up Fongit.

Selon son CEO, Jon Mark Walls, un Américain de 30 ans qui vit à Genève depuis six ans, la neutralité et l’indépendance de la Suisse sont des éléments clés pour le lancement d’un tel projet, sans connotation politique dominante sur le plan international. Loin de la mainmise - pour ne pas dire plus - des GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon) et de la NSA sur les communications en réseaux. Si les réseaux sociaux ont effectivement amélioré la visibilité et la perception de l’engagement des hommes politiques, ils ne permettent toutefois pas d’offrir des échanges de qualité avec les citoyens, les grands réseaux sociaux étant souvent envahis par les spams et les commentaires hors-sujets. Les interactions de qualité existent donc peu sur les grands réseaux sociaux. C’est notamment ce vide qu’entend combler une plateforme comme GovFaces, qui permet de communiquer avec les élus, de les noter ou encore de voter sur les sujets du moment par ordre d’importance. A l’heure des élections fédérales, c’est pour le moins d’actualité !

L’enjeu, pour la jeune entreprise, est aujourd’hui d’arriver à compléter son tour de table de financement, à attaquer ses marches prioritaires, dont la Suisse, et à monétiser son modèle d’affaire pour en faire une véritable success story made in Switzerland. A bon entendeur.

 

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."