Marichchristopher

CO-FONDATEUR DE MY SKY

Entrepreneur passionné, Christopher Marich est titulaire d’un diplôme de l’Ecole Hôtelière de Lausanne. Spécialisé dans le marché de l’aviation d’affaires depuis 7 ans, il est co-fondateur et directeur de la stratégie du groupe My Sky, implanté à Lausanne, Londres et Moscou qui est actif dans la gestion, l'optimisation financière et l’audit aéronautiques.

Le nouveau jet de Dassault: faire du neuf avec du vieux

  • Le 6X: pour le moment en image de synthèse

  • Cabine du 6X

    Crédits: Dassault
  • Le 5X lors d'un de ses rares vols d'essai

Le 28 février Dassault a lancé son nouveau jet d’affaires, le Falcon 6X.

Biréacteur avec un ticket d’entrée à 47 millions de dollars, il peut accueillir 12 passagers et parcourir 10,200 KM.

Une belle journée pour Dassault qui met ainsi derrière soi le plus grand fiasco de son histoire : le Falcon 5X. 

Lancé, en grande pompe aussi, en octobre 2013 avec une entrée en service annoncée en 2017, le 5X a vite pris du plomb dans l’aile. Résultat : des retards qui une fois cumulés ont atteint 4 ans. Puis le coup de grâce est tombé le 13 décembre 2017 (plus discrètement, via un communiqué de presse) : après 4 ans de développement, le programme est abandonné.

La cause de cette annulation est la recherche de l’innovation qui a cette fois joué contre Dassault. En voulant être les premiers à adopter un moteur annoncé comme révolutionnaire et développé par Safran, Dassault s’est brûlé les doigts : le moteur est pour l’instant de retour sur les planches à dessin et le 5X dans les cartons.

Mais le 6X est là ! Avec de nouveaux moteurs Pratt&Whitney mais les mêmes éléments de fuselage que le 5X (ailes, cockpit, empenage, systèmes électroniques, …). Buts avoués : aller vite et essayer de convaincre les malheureux acheteurs de 5X de ne pas passer à la concurrence. 

Et on comprend que Dassault tremble: dans le ségment haut du marché (au-dessus de 40 millions) la compétition se durcit : Gulfstream lance 2 nouveaux modèles (G500 et G600) d'ici les 2 ans, Bombardier commencera à livrer son vaisseau amiral le Global 7000 en 2018 et Cessna se lance dans le ségment avec le projet Hemisphere... affaire à suivre!

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."