Emilyturrettini

CHRONIQUE INTERNET

De nationalité américaine et suisse, Emily Turrettini publie une revue de presse sur l'actualité Internet depuis 1996 et se passionne pour les nouvelles tendances.

Le meilleur du Web: 'Humans of New York'

Brandon Stanton a eu l’idée la plus simple qui soit: photographier des passants dans les rues de New York et les décrire en quelques mots. Son blog Humans of New York, où sont publiés ses portraits accompagnés de légendes, est étonnant, émouvant, drôle, poignant et toujours infiniment humain. Il connaîtra un succès quasi-immédiat.

En l’espace de 5 ans il aura interpellé, photographié et interviewé plus de 15’000 personnes. 

Comment en est-il arrivé là? La photo est sa passion. En 2010, à 26 ans, Stanton, licencié d’une société financière, quitte Chicago pour réaliser son rêve et devenir photographe de rue à New York.

Il excelle dans l’art de révéler un moment fort dans la vie de parfaits inconnus et soulève à l'attention de ses lecteurs, un coin de voile sur leurs âmes. 

Dans le cadre d’une conférence organisée le 11 février dernier par le Forum John F. Kennedy Jr. de l’Université de Harvard, Brandon a raconté son parcours et à quoi il attribue son succès.

«Je ne suis pas le meilleur photographe du monde ni le meilleur journaliste, mais je suis peut-être le meilleur à savoir arrêter des inconnus dans la rue et les mettre en confiance. J’ai essuyé des centaines de refus, mais lorsqu’une personne accepte de me parler, je leur pose des questions fondamentales: Quelle a été votre plus grande joie, avez-vous déjà eu peur, quand avez-vous été le plus en colère, quelle a été votre plus grande réussite personnelle, quel est votre plus grand remords?»

 

 

Brandon manifeste un intérêt sincère aux réponses données, et la “magie”, comme il le décrit, survient alors en cours de discussion. Il va jusqu’à interroger ses sujets dans les moindres détails: Que portiez-vous comme vêtement à ce moment là, où était assise votre mère? Pour trouver les éléments qui donnent authenticité au récit. 

Sa page Facebook compte 12 millions de followers et plus de 2.5 millions d’abonnés le suivent sur Instagram. Chaque portrait récolte des dizaines, voire des centaines de milliers de “like”. 

Son livre, Humans of New York qui reprend des photos de son blog, figurera 28 semaines sur la liste des bestsellers du New York Times.  

En décembre 2013, Brandon Stanton se trouve sur la liste de Time Magazine consacré aux “30 personnes en dessous de 30 ans qui ont contribué à changer le monde”.

 

 

Reconnu comme photographe, il joue également un rôle philanthropique dans sa communauté et au delà. En décembre 2012, Brandon a passé 15 jours en Iran à photographier des passants, comme à New York. Dans l’idée de faire connaître les Iraniens, mal compris, aux Américains. 

Il se rendra à Boston suite aux attentas à la bombe lors du Marathon pour distraire ses habitants traumatisés en publiant une série de photos qui font passer un message simple, "la vie est belle malgré tout".

En partenariat avec les Nations Unies en été 2014, Brandon entame un tour du Monde de 50 jours et visite 12 pays dont la Jordanie, l’Iraq, l’Ukraine... 

Il capte le quotidien d’individus et récolte leurs témoignages, au-delà des grands titres dans les journaux. 

Puis, il y a un mois, une photo a changé le destin de toute une communauté.

 

 

Au hasard des rencontres en janvier dernier, Brandon interroge un adolescent âgé de 13, Vidal Chastanet, dans les rues de Brownsville, un quartier défavorisé de Brooklyn. 

A la question: «Qui a été la personne la plus influente dans ta vie?», l’adolescent lui répond Mme Lopez, la directrice de son collège, Mott Hall Bridges Academy: «Une fois, elle a demandé aux élèves de se lever à tour de rôle, et à chacun, individuellement, elle leur a dit: “Tu es important”. »

Brandon intrigué, demande à rencontrer Mme Lopez.

Elle lui confie son rêve: faire découvrir à ses élèves de 6ème l’université de Harvard pour qu’ils découvrent ce qui existe au delà de leur quartier d’où ils ne sont jamais sortis. Mme Lopez veut leur faire comprendre que leur place est à Harvard. Que changer d’horizon est possible. 

Un appel de fonds lancé sur le site d’Indigogo pour organiser une visite du campus annoncé sur le blog de Brandon, récoltera $200’000 en l’espace de 24 heures, puis plus de $1.4 million au total, bien au-delà de l’objectif de $100’000 qu’ils s’étaient fixés. 

La somme servira à financer trois programmes pour les dix prochaines années: une visite annuelle à Harvard, un programme d’été et une bourse annuelle pour l'élève qui se sera le plus distingué. La première bourse a été attribuée à Vidal.

Cette histoire, reprise par toutes les presses, a ému l’Amérique. Vidal, Mme Lopez et Brandon se déplaceront jusqu’en Californie, invités sur le talk-show télévisé de Ellen DeGeneres – puis à Washington pour une rencontre avec Barack Obama à la Maison Blanche. 

Le président des Etats-Unis se prêtera à son tour aux questions pertinentes de Brandon.

Depuis 20 ans que je suis l’actualité Internet et les "success stories" qui en découlent, Humans of New York, est pour moi la meilleure histoire que j'ai jamais entendue. C'est la réussite de quelqu’un de talentueux, qui à force de patience et de persévérance a réalisé son rêve, sans investissement hormis sa caméra et sa tenacité, et qui a atteint le sommet de la reconnaissance grâce à la portée du Web et des réseaux sociaux. 

Les portraits de Brandon sont des instants de pur bonheur au quotidien. Vous les trouverez sur son blog, Facebook et Instagram.

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."