Augustin Scott De Martinville

DESIGNER

Designer industriel, Augustin Scott de Martinville partage son temps entre son studio de design BIG-GAME fondé en 2004 avec Elric Petit et Grégoire Jeanmonod, et son activité de professeur à l'ECAL/Ecole cantonale d'art de Lausanne. A partir de 2008, il est responsable de la mise en place du Master of Advanced Studies en design et industrie du luxe qu'il dirige jusqu'en 2012. Il est aujourd'hui responsable du Master en design de produit.

Le luxe: courir sur un nuage

Je connais Thilo Brunner depuis plusieurs années. Nous partageons le même métier de designer industriel, et c’est également mon guide préféré pour les sorties de ski de randonnée au printemps. Mais ses centres d’intérêts ne se limitent pas au ski, puisqu’il est également passionné de golf, de vélo, de running et d’aïkido. Anima sana in corpore sano.

L’aventure de ON commence pour lui en 2009. Il découvre le projet de trois amis David Allemann, Olivier Bernhard et Caspar Coppetti qui laissent tomber leurs postes bien payés dans l’industrie pour se lancer dans une aventure pleine d’idéalisme : réinventer la chaussure de running.

Le principe, un système breveté, est simple : sous la semelle des tubes de caoutchouc, les « clouds » (sortes de cannelloni), absorbent non seulement les chocs verticaux, comme dans des chaussures classique, mais également les chocs horizontaux. De plus, l’amorti est très grand quand le pied touche le sol car il compresse ces tubes mais permet d’accélérer au décollage du pied sans perdre d’énergie.

Sur la base de ce principe de semelle innovant, Thilo est mis au concours avec d’autres designers fin 2009 pour donner forme à la chaussure complète. C’est le seul qui est totalement néophyte dans le domaine. Et il gagne le pitch.

« Le marché était saturé de chaussures qui ressemblaient à des voitures de tuning. Elles suggéraient la performance avec un grand nombre de différents matériaux qui n'ont aucun rôle fonctionnel. »

« Le système de ON est tellement simple que mon but était de créer une chaussure 100% honnête qui donne à voir la manière dont elle fonctionne et au consommateur envie de l'essayer. »

Et le pari est gagné puisque avec ON, une très grande proportion de gens sont conquis après l'essayage. Côté sensation, porter des ON fait dire à certain que de courir devient enfin indolore…

L’entreprise est aujourd’hui en très forte croissance. A l’ISPO (foire international des articles de sport) elle remporte le « brand new award » en 2010 – prix qui distingue les nouveaux venus – et le « gold award » en 2012 – prix généralement réservé aux marques établies.

Voilà qui symbolise bien l’évolution de la marque.

Pour Thilo, une des composantes de cette réussite tient au fait que le travail de designer n’est pas considéré comme du stylisme, sorte d’étape cosmétique en fin de conception d’un produit.

Ici, le designer est impliqué dès le début du processus de création même quand il s’agit d’étapes très techniques. Son implication dépasse également le pur produit et il a une vision stratégique de la marque (il a par exemple aussi dessiné le système de présentation des chaussures dans les magasins). Du coup, la cohérence du message s’en trouve renforcée.

Avant de rattraper les mastodontes de l’industrie, la route est certes longue, mais Thilo et l’équipe de ON sont plutôt de genre à s’en réjouir!

www.thiloalexbrunner.ch

www.on-running.com

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."