Marichchristopher

CO-FONDATEUR DE MY SKY

Entrepreneur passionné, Christopher Marich est titulaire d’un diplôme de l’Ecole Hôtelière de Lausanne. Spécialisé dans le marché de l’aviation d’affaires depuis 7 ans, il est co-fondateur et directeur de la stratégie du groupe My Sky, implanté à Lausanne, Londres et Moscou qui est actif dans la gestion, l'optimisation financière et l’audit aéronautiques.

Le jet supersonique: on y croit?

Par ici, on connaît EBACE, le salon aéronautique de l’aviation d’affaires qui se tient chaque année au mois de mai sur le tarmac de Genève. Un autre événement immanquable de l’aviation privée, et le dernier en date, NBAA-BACE, a fermé ses portes le 3 novembre dernier à Orlando, en Floride. Plus grand, plus bruyant, plus intense, comme tout ce qui se fait de l’autre côté de l’Atlantique, ce show a rassemblé 27'000 visiteurs en 3 jours.

Au milieu de tous ces flamboyants avions que l’on ne se lasse pas de redécouvrir encore et encore, un stand avec quelques maquettes se démarque et attire mon attention depuis quelques années déjà, et ce, sur tous les événements de ce type.

C’est celui d'Aerion Corporation, société basée à Reno dans le Nevada, ville connue pour sa légendaire course de vitesse d’avions, qui consiste à faire tourner des chasseurs de la 2ème Guerre mondiale, dopés aux amphétamines, en rase-motte pendant des heures… God Bless America.

Mais revenons à Aerion Corporation, constructeur aéronautique vieux de 15 ans, qui, tout au long de son histoire, n'a construit… aucun avion.

C’est que la tâche n’est pas aisée: Aerion veut construire un jet de 8 places supersonique, c’est-à-dire volant plus vite que la vitesse du son.

Cet exploit n'a été réalisé que 2 fois dans l’aviation commerciale, par le Concorde et par le Tupolev 144, et les deux programmes ont été stoppés (très rapidement pour le cousin Russe et au bout de 25 ans d’activités pour Concorde); depuis lors, tous les constructeurs se concentrent sur la réduction des émissions, du bruit et des coûts.

Tous sauf Aerion! Mais en 2016, peut-on sérieusement croire à la commercialisation d’un jet supersonique?

Personnellement, je pense que non.

Premièrement, le concept: beau sur le papier, il repose sur une technologie dite du Supersonic Laminar Flow, qui consiste à ce que l’avion « coupe » l’air qu’il traverse, créant ainsi moins de frottement et arrivant à des vitesses incroyables à moindre effort. Cette technologie, utilisée en aviation militaire, n’a encore jamais été appliquée sur un avion de la taille d'un jet huit places et un grand flou entoure son développement.

Deuxièmement, la loi: tous les pays du monde interdisent aux avions de voler à des vitesses supersoniques, qui produisent une déflagration très forte. Preuve en est, cette vidéo (très) amateur du Concorde, prise depuis la mer, quand celui-ci se trouve à son altitude de croisière (15,000 mètres!). 

L’avion ne pourra donc voler à ces vitesses phénoménales que lorsqu’il se trouvera sur l’eau.

Troisièmement, son prix: l'avion est disponible en « pré-commande » au tarif de 120 millions de dollars... A titre de comparaison, les jets les plus luxueux du moment se négocient autour de 70 millions et volent aussi vite qu'un avion supersonique en-dessus des terres, tout en offrant des cabines plus spacieuses.

Quatrièmement, les clients: au vu de ce qui précède et considérant le mindset actuel des propriétaires d’avions qui, même s’ils ont dépensé 70 millions, cherchent à optimiser et rationaliser leurs dépenses annuelles, comment un avion, certes sexy mais ingérable d’un point de vue budgétaire, peut-il trouver preneur?

Et finalement, le business model: comment, suite aux constats ci-dessus, cette société peut-elle espérer vendre un nombre suffisant d’appareils pour être profitable et amortir ses 15 années de recherches et de développement?

Désolé de vous décevoir: le jet supersonique ce n'est pas pour tout de suite, selon moi. Mais pour rêver un peu de folies à l’américaine (ça ne manque pas ces temps-ci, les folies américaines…), allez quand-même faire un tour sur leur site internet: http://www.aerionsupersonic.com

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."