Strobinofabrice

ANALYSTE CHEZ ANALYSES & DÉVELOPPEMENTS IMMOBILIERS

Diplômé de l'Institut d'études immobilières (IEI), Fabrice Strobino est architecte universitaire et chef de projets immobiliers chez Analyses & Développements Immobiliers depuis 2003. Il a en outre suivi le cursus de l'AZEK pour les gérants de fortune. Fort d'une expérience de plus de 4000 expertises pour de grandes banques, il est membre de l'Association des promoteurs et constructeurs genevois (APGC) et membre de la Chambre suisse des experts immobiliers (CEI).

Le Genferei coûte cher !

A Genève, une grande tradition s’est (bien) installée. Dès qu’un dossier doit passer dans les différents services de l’Etat, tout devient très (trop) compliqué. Ce coût qui retombe sur l’usager final péjorant le rendement de l’investissement, aucun service ne s’en soucie. Voici pourquoi les grands investisseurs institutionnels se détournent de Genève et que les autres exigent un rendement plus important que dans un autre canton.

Pour les Monuments et Sites, placer des panneaux solaires dans le Vieux Carouge est impensable, tout comme remplacer des simples vitrages sur des vieux bâtiments! Innover en mariant ancien et contemporain, comme en suisse allemande, reste hors de question !

Pour l’Office du logement, le projet est à revoir alors que tous les autres préavis sont (enfin) favorables, quant il ne répond pas dans les trois mois. Il va même jusqu’à fixer lui-même les coûts horaires des mandataires !

Le service de la protection des arbres impose des mesures dignes de la NASA qui vont faire exploser le coût du projet en imposant de construire des ponts en dessus des racines !

Ensuite, le service du feu change son préavis en fonction de l’inspecteur qui se penche sur le dossier.

Au risque de lasser, nous interromprons là cette liste, car ous pourions encore parler du service de l’énergie, mais finirons pas ajouter que trop souvent les services vous informent que si vous ne vous pliez pas à leurs dictat, l’autorisation ne sera pas délivrée, même si le service ne donne qu’un préavis.

Les procédures vont être accélérées, mais cela reste à voir. Su Vaud, le pragmatisme et l’intelligence sont de mise. Dès le 1er juillet (RSV 730.0), tout nouveau bâtiment devra produire au moins 20% de son électricité au moyen de panneaux solaires photovoltaïques. Une cellule sera même instaurée pour faciliter l’intégration de ces mesures dans les tissus historiques.

Aux Etats-Unis, qui produit 25% des gaz à effet de serre de la planète, un programme est instauré pour rendre les bâtiments moins gourmands en énergie. Des études vont même jusqu’à étudier le plus petit habitat possible. Notre système législatif ne le permet pas. A lire aussi sur bilan.ch, la maison à monter en 4 heures.

Tout cela renchérit non seulement le coût des procédures, mais ralentit très nettement la mise sur le marché de nouveaux logements. Finalement, les coûts d’exploitation explosent !

A qui cela profite-t’il ? Pas aux usagers, c’est certain!

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."