Nicolas Dousse

DOCTORANT EN MICROTECHNIQUE À L'EPFL

Nicolas Dousse est actuellement en Doctorat à l'EPFL dans la section de Microtechnique. Il travaille sur des techniques d'évitement de collisions pour des véhicules personnels aériens (des hélicoptères automatisés avec passagers). Il est actif au sein du Laboratoire des systèmes intelligents. Nicolas est également membre de l'association Drone Adventures qui tend à promouvoir l'usage civile des drones.

Auparavant, il a effectué un Master en Aéronautique à Toulouse à l'ISAE, l'Institut Supérieure de l'Aéronautique et de l'Espace, où il a pu profiter d'un enseignement mixte, entre des professeurs et des ingénieurs d'Airbus, lui donnant un sens plus pratique de l'ingénierie aéronautique.

Nicolas est titulaire d'une licence de pilote d'avion privé avec environ 140 heures de vol à son actif. Il pratique également le parachutisme ayant environ 70 sauts à son actif.

Le co-voiturage, c’est ringard: passez au co-avionnage!

Vous avez toujours rêvé de faire un tour en avion, mais ne connaissez aucun pilote? Vous en avez marre de vous morfondre dans les bouchons pour vous rendre dans le sud de la France ou au Tessin ?

Vous savez que faire le même trajet en avion réduirait considérablement le temps de voyage... Or, le temps d’attente dans un aéroport classique réduit cet avantage pratiquement à zéro.

Vous êtes pilote, vous essayez de voler régulièrement, adorez partager votre passion mais peinez à trouver des passagers, après que toute votre famille et amis soient déjà venus avec vous ?

Wingly.io

For de ce constat, l’équipe du site Wingly.io a décidé de créer un site de co-avionnage en mettant en relation les pilotes ayant prévu de faire un vol avec de potentiels passagers intéressés à voler. Le vol peut consister en un parcours entre deux aérodromes ou en une simple balade.

Comment Wingly fonctionne-t-il? Le pilote poste sur le site le vol qu’il prévoit de faire : date, lieux de départ et de destination, le nombre de places libres et le prix demandé. Le passager intéressé peut ainsi prendre contact avec le pilote et arranger un rendez-vous pour ledit vol. Il suffit alors au(x) passager(s) de se pointer environ 30 minutes avant le début du vol. 

Le vol étant une activité pouvant comporter certains risques, le site s’efforce de bâtir une confiance entre les passagers et les pilotes. Pour s’inscrire, il faut fournir non seulement une adresse et un numéro de téléphone, mais aussi les données de son passeport afin que l’équipe du site puisse contrôler l’identité. La première inscription peut se faire via son compte Facebook, il faudra cependant dans tous les cas fournir les autres informations.

En tant que pilote, le site demande davantage d’informations. Il faut en effet fournir des détails sur son expérience aéronautique. Des détails somme toute assez logiques : le type d’avion piloté, le nombre d’heures de vol sur cet avion, le nombre d’heures de vol dans les 3 derniers mois, etc. Il est également demandé une copie de son passeport, de sa licence de vol ainsi que de son certificat médical. Un pilote ayant fourni ses informations devient un « pilote vérifié ».

Selon moi, cette partie constitue le talon d’Achille de la réussite du concept. Il repose sur la confiance qu’auront les passagers envers un pilote qu’ils ne connaissent pas (encore). Cependant, avec le temps, les pilotes assidus auront reçu de bons feedback de leurs passagers augmentant les chances que d’autres passagers puissent être intéressés.

Les paiements sont effectués par carte de crédit, le débit se faisant automatiquement après le vol. Il faut savoir qu’un pilote privé n’a légalement pas le droit de demander plus que ce que lui coûte réellement le vol. En principe, le prix du vol est divisé par le nombre de places, pilote y compris.

Le site s’adresse en particulier à des pilotes privés, possédant uniquement une licence de vol à vue. Concrètement, cela veut dire que les vols ne sont réalisables que par (relativement) beau temps. Il en va de la sécurité du pilote ainsi que des passagers.

A l’heure actuelle, la plupart des vols sont disponibles au départ de et vers la France. Mais je suis persuadé du bien-fondé d’une telle démarche. L’offre devrait s’étoffer dès que le concept aura gagné en visibilité. En fin de compte, c’est une situation Win-Win !

La foire aux questions répond à la plupart des interrogations que pourraient savoir passagers et pilotes. 

Cojetage

Tandis que Wingly se concentre sur les vols de pilotes privés, le site "cojetage" propose quant à lui le partage de jet privé. Sur le même concept, cojetage met en relation de potentiels passagers avec des utilisateurs de jets privés. Bien sûr, le tarif n’est pas le même que pour les vols privés mais tant les services que les destinations proposés sont d’une autre acabit.

Le constat est le même que pour le covoiturage : beaucoup de vols se font sans passagers, donc il est dans tous les cas intéressant de proposer des places plutôt que de voler à vide.

Mais dans tous les cas, vous conviendriez qu’il est plus agréable de partager un Cessna Citation qu’une Peugeot 106 sans climatisation. 

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."