Aymeric Jung

MANAGING PARTNER CHEZ QUADIA IMPACT FINANCE

Membre de Sustainable Finance Geneva, Aymeric Jung est managing Partner de Quadia Impact Finance et aussi membre fondateur de Slow Money Francophone pour soutenir l’investissement direct dans les systèmes locaux de nourriture avec l’esprit de la finance durable. Il continue ainsi son rôle en ingénierie financière commencée en banque d’investissement et sur les marchés financiers.

Après un Master d’Economie et de Gestion et un 3ème cycle de spécialisation en Finance Internationale de l’Université Paris IX Dauphine, Aymeric Jung a intégré en 1995 le Crédit Lyonnais sur les Produits Dérivés à Paris, Zurich et Londres, d’abord en Origination, puis comme responsable de l’Ingénierie Financière sur les Fonds d’investissement. Il a ensuite rejoint les équipes du Crédit Suisse, puis de Lehman Brothers jusqu'en Septembre 2008 et la banque Nomura.

Principalement orienté vers l’innovation et la flexibilité pour les investisseurs, il a participé à la création de la première Reverse Convertible Notes en Suisse en 1998, puis aux options sur fonds et hedge funds en 2000 et ensuite à la gestion des risques extrêmes de 2007 à 2013.

Plus récemment, son analyse sur la dérive des marchés financiers l’a amené à se concentrer sur des projets en Finance Solidaire et en Impact Investing en faveur de l’économie circulaire.

Le bonheur à la bonne heure

2016 est une excellente année, une année 9 _ (2+1+6), une année neuve pour un renouveau. De nombreux évènements peuvent nous mettre de bonne humeur, voire nous montrer que nous allons tous sur cette terre pouvoir savourer un bonheur universel bien mérité. « Le bonheur est la seule chose qui double quand on le partage. »  A.Schweitzer et 2016 n’est pas terminé…

Environnement : Bayer rachète Monsanto pour faire progresser notre système alimentaire et parvenir à nourrir puis guérir facilement la population mondiale qui s’accroît. «2  en 1»,  c’est un maïs OGM qui pousse en résistant aux pesticides et qui bientôt nous apportera automatiquement notre dose antibiotique & anxiolytique quotidienne.

Economie : Les banques centrales continuent à injecter massivement des liquidités pour assainir les banques commerciales qui prêtent (un peu !) à l’économie réelle afin de renouer avec une croissance quantitative et linéaire de 5%. Ainsi on supprime le chômage, on remplace les empois qui disparaissent sous l’effet de la mutation technologique et on absorbe l’exode rural mondial qu’une agriculture globalisée encourage.

Finance : Les marchés financiers performent régulièrement depuis 8 ans pour allouer de façon efficiente et équilibrée le capital, rendant ainsi toute la population mondiale plus riche et plus heureuse.

Social : Simultanément, les tensions sociales s’apaisent grâce à une classe politique qui, sur le terrain, favorise les ONG, le monde associatif, la philanthropie, le crowdfunding, les monnaies locales, l’Impact Investing et les social bonds.

Technologie : Internet et les réseaux sociaux connectent la population mondiale et nous rapprochent de nos concitoyens un peu plus chaque jour. Avec notre téléphone, on peut communiquer sans parler, partager sans se rencontrer, photographier sans observer, s’informer et consommer grâce aux algorithmes ; une petite fenêtre ouverte sur le monde qui tient dans notre main (Moby).*

Politique : La société civile s’exprime et choisit un candidat qui souhaite « Make America great again ».

Géographie : Une population mondiale se transporte avec des migrants que nous apprenons à mieux accueillir.

Energie : Le prix du pétrole baisse et les gaz de schistes prennent le relai pour satisfaire notre consommation actuelle et les besoins énergétiques d’Internet qui doublent tous les 4 ans.

Santé : Nous allons pouvoir vivre plus de 100 ans, et pas comme aujourd’hui, vivre plus longtemps malade. Nous allons vivre dans un corps transformé et régénéré grâce à la recherche cellulaire, plus efficace que la chirurgie esthétique. Bref l’éternité à portée de main.

2017, sera encore mieux, une année 10, binaire, comme en code informatique, 1 ou 0. Tout ou rien ? Et surtout, comme d’habitude, fin Octobre nous avons gagné une heure. Il a été décidé, presque mondialement (!!) de reculer d’une heure. C’est simple ; on vous dit de le faire et vous le faites. Le bonheur une heure de plus.

Sérieusement, j’espère que vous aurez compris que je n’y connais rien en numérologie et que j’essaye de pratiquer « l’ironie heureuse », comme d’autres l’identité heureuse (Alain Juppé)

Mon amie A-M. m’a demandé un jour si j’étais optimiste ou pessimiste. Alors OUI je suis optimiste car je vois tous les jours de nombreuses personnes positives qui se démènent pour améliorer les choses et proposer des solutions. Elle m’a alors suggéré de commencer ce blog par de l’optimisme au lieu de faire comme souvent un constat négatif puis de montrer des solutions.

J’ai essayé !!!

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."