Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

LAUSANNE/Le Salon des antiquaires n'aura pas lieu cette année à Beaulieu

Crédits: Florian Cella/24 Heures

«Nous sommes au regret de vous annoncer que la 47e édition du «Salon des Antiquaires» de Lausanne est repoussée à 2017 pour des raisons conjoncturelles.» Le communiqué se voyait annoncé comme bref. Il serait laconique même pour un Spartiate, vu que Sparte se trouve en Laconie. J'en déduis juste qu'il n'y aura rien en novembre 2016 au Palais de Beaulieu, mais que cet ultime rendez-vous des collectionneurs suisses classiques, après les disparition de Zurich (KAM) et de Bâle (Cultura), tentera une nouvelle formule l'an prochain. Un intéressant défi à relever. Je profite de l'occasion pour ajouter que la BAAF bâloise, qui regroupait une vingtaine de marchands d'art antique en novembre va elle disparaître. Définitivement. Cette petite manifestation a été absorbée par la nouvelle TEFAF new-yorkaise, vouée aux arts anciens. "TEFAF New York Fall" se déroulera pour la première fois du 21 au 26 octobre 2016. 

Il faut dire que les salons représentant un art autre que contemporain doivent aujourd'hui se redéfinir ou mettre la clef sous le paillasson. Le 10 septembre, Paris ouvrira ainsi au public du Grand Palais la Biennale des Antiquaires de tous les dangers. La manifestation, en perte de vitesse, aura désormais lieu chaque fin d'été. Une Biennale annuelle, on n'avait jamais vu ça! La TEFAF prend d'autre risques en se multipliant. Une édition annuelle à Maastricht en mars, comme d'habitude, et deux à New York. Paris Photo, lui, s'est redimentionné, comme on dit quand on se rabougrit. Il n'y aura plus que la version parisienne en novembre. La version Los Angeles est partie en fumée. Paris Tableau a pour sa part plongé du nez. Ou plutôt il s'est vu absorbé par la Biennale. Il n' a guère que la Salon du Dessin, fin mars à Paris, qui ne semble pas touché.

Les brocantes aussi

Notons que ce phénomène de mutation a atteint jusqu'aux brocantes. La Braderie de Lille, qu'on dit la plus grande de France, a été annulée en 2016, pour des raisons de sécurité. Là aussi, rendez-vous en 2017, si tout va bien. En Suisse romande, où les lieux n'ont cessé de s'évanouir, du salon hivernal de Palexpo au Chapiteau automnal sur la plaine de Plainpalais, Nyon vient de se déployer sur les quais. C'était plutôt tristounet. Morges a été annulé, puis remis en branle avec nouvelle direction. La manifestation aura donc bien lieu du 6 au 9 octobre. Il faudrait peut-être que, d'ici là, l'ancienne organisation cesse d'annoncer sur son site la mauvaise nouvelle, parue le 13 juin. La Toile est déjà assez pleine comme ça d'informations périmées.

Photo (Florian Cella/24 Heures): L'une des éditions du Salon des Antiquaires. On reconnaît ici Roland Blaettler, ex-directeur de l'Ariana, dans le rôle de l'expert. 

Texte intercalaire.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."