Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

LAUSANNE/De l'argent frais et des tableaux pour Plateforme10

Crédits: Odile Meylan/24 Heures

Il ne faut pas toujours parler de choses tristes. Je vais donc faire un bref moratoire sur le MAH genevois pour revenir au Musée cantonal des beaux-arts (MCB-a) lausannois. Plusieurs bonnes nouvelles sont en effet à annoncer. J'ai un peu de retard pour le faire, mais il ne s'agit pas de «scoops». Je rassemble ici des informations récentes. 

Premier sujet, l'argent. Audemars Piguet a fait un don de deux millions. Il va à la Fondation de soutien que préside Catherine Labouchère, au nom admirable. Cette dernière doit encore en trouver douze d'ici début 2019 pour compléter l'enveloppe convenue de quarante millions provenant de fonds privés destinés aux futurs Mudac et Elysée. La première pierre de ce second bâtiment se verra posée le 5 octobre pour une inauguration prévue à l'automne 2021. L'édifice devrait coûter en tout cent millions, le reste des sous provenant de la Ville et du Canton.

Bob Wilson dans le chantier 

Deuxième thème, l'entracte. Sur le site de Plateforme10, le MCB-a nouveau est seulement pour octobre 2019. Il s'agit de faire patienter les gens qui attendent un «musée citoyen» (si si, j'ai bien lu ça!). Il y aura donc du 31 août au 9 septembre un spectacle monté par Bob Wilson en plein chantier. «Balthus Unfinished» tournera autour des toiles que le peintre laissait inachevées à sa mort en 2001. La chose se donnera le week-end et le soir afin de ne pas retarder les travaux. Ce sera non plus «citoyen» mais «immersif». Le spectateurs entreront au compte-goutte. J'espère bien passer entre les gouttes. 

Troisième chose, les acquisitions. Je vous ai déjà récemment parlé des entrées 2017 du MCB-a. S'y ajoute aujourd'hui une dation, puisqu'il est permis dans le canton de Vaud de payer ses droits de succession en œuvres d'art depuis 2006. L'institution bénéficie ainsi, si j'ose dire, du décès en 2015 de Jean-Claude Givel, «un chirurgien passionné d'art». Les héritiers ont par ailleurs vendu le reste le 21 mars 2018 chez Beurret & Bailly à Bâle. Notons que l'ensemble a été présenté en 2016 au Musée de Pully, qui a ainsi servi, sans le savoir peut-être, de faire-valoir. Et qu'y a-t-il dans cette dation? Des œuvres de Giovanni Giacometti (une nature morte), de Louis Soutter (deux peintures au doigt) et de l'inévitable Félix Vallotton (trois huiles). On reste à Lausanne en pays connu!

Photo (Odile Meylan/24 Heures): Jean-Claude Givel, dont six oeuvres de la collection finiront au MCB-a.

Texte intercalaire.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."