<p>Fondateur de MB&amp;F</p>

Diplômé de l'EPFL, Maximilian Büsser tombe un peu par hasard dans l'horlogerie... Il restera 15 ans au service de grandes marques, avant de démissionner à la surprise générale d'un poste de directeur général en 2005 pour fonder MB&F (Maximilian Büsser & Friends). Véritable laboratoire horloger conceptuel, MB&F est dédié à la création de sculptures horlogères tridimensionnelles appelées "Horological Machines", créées par des collectifs de spécialistes indépendants. L'année 2011 marquera l'arrivée d'une ligne de montres plus classiques - Legacy Machines - ainsi que l'ouverture à Genève de la MB&F M.A.D.Gallery, à la fois écrin de la marque et galerie d'art mécanique.

La voiture Minimum de Le Corbusier: révolutionnaire et incomprise

Saviez-vous que Charles-Edouard Jeanneret – mieux connu sous le nom de Le Corbusier – avait dessiné une voiture ? Je l’ai découvert avec stupéfaction il y a un peu plus d’un an. De l’architecte chaux-de-fonnier, nous connaissons tous ses bâtiments précurseurs de l’architecture « Moderne » et ses meubles aussi iconiques qu’épurés, toujours édités par Cassina presque un siècle plus tard. Mais une voiture ?!

Né en 1887 à La Chaux-de-Fonds, Jeanneret va en fait émailler une grande partie de son travail architectural de références automobiles. En 1923, il écrit dans « Toward an Architecture » que « si les maisons étaient bâties industriellement, produites en séries comme un châssis automobile, il serait beaucoup plus aisé de créer une esthétique forte avec une précision surprenante ».

Dans sa phase dite « blanche » entre 1920 et 1930, il insistait pour que ses bâtiments soient toujours photographiés avec des voitures modernes en premier plan. Finalement en 1936, il outrepasse la théorie et, avec son cousin Pierre Jeanneret, intègre un concours de design automobile en soumettant les plans d’un « véhicule minimaliste à fonctionnalité maximisée ».

La Voiture Minimum était née. Et quand vous découvrez les dessins en question, la réaction ne peut être que de stupéfaction. Ci-dessous une image de la voiture de Le Corbusier...

 

... et les véhicules de l’époque.

Fiat 6CV 1935

 

Ford 1935

En 2011, l’architecte Antonio Amado a consacré un magnifique ouvrage, « Voiture Minimum : Le Corbusier and the Automobile » (MIT Press), à ce que d’aucuns pensaient être un épisode anecdotique dans la carrière du grand architecte. On y découvre que la Voiture Minimum était un élément important dans les visions urbanistes futuristes de l’architecte et que d’autres parmi ses confrères, comme Walter Gropius et Frank Lloyd Wright, ont aussi nourri des projets automobiles dans la même veine.

Coupe géométrique de la Voiture Minimum

Le Corbusier va tenter par tous les moyens de faire fabriquer sa création en grand volume et approchera pratiquement toutes les grandes marques de l’époque. En vain. Aucune ne voudra prendre le risque de la produire. Encore une grande idée trop novatrice tuée dans l’œuf. Quelques années plus tard, une voiture en forme d’œuf imaginée par un certain Ferdinand Porsche, verra le jour: la fameuse Volkswagen (la voiture du peuple), plus connue chez nous comme la Coccinelle. Le plus grand succès et la plus longue longévité de l’histoire de l’automobile du 20ème siècle. Deux idées révolutionnaires, une sera soutenue pour devenir réalité, l’autre restera un dessin faute d’appuis…

Maquette 1 :1 en fibre de verre créée en 1987

 

 

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."