Taylorgavin2

ARCHITECTE

Diplômé en architecture de l'Université d'Edimbourg, Gavin C. Taylor est spécialiste en écobiologie, géobiologie et énergies renouvelables. Associé et administrateur du cabinet MVT Architectes, il est président a.i. de la section genevoise SIA, GPE (groupe professionnel environnement), membre suppléant de la Commission consultative des marchés publics (CCMP) et membre du Royal Institut of British Architects (RIBA).

La triple peine du locataire

Illustration ©Pierre Dubois

Dans un récent document de la SIA, vingt rénovations énergétiques de bâtiments locatifs ont été étudiées en profondeur.
Verdict ?
Aucune n'atteint les cibles calculées, l'une d'elles se permettant même une consommation plus importante qu'avant intervention. Un document d'où il ressort que pour chaque degré supplémentaire en température intérieure ambiante, un immeuble consomme 11% de plus.
Sachant que la température de calcul est de 20°C et que la température moyenne relevée sur les dits édifices était de 23°C, il a été relevé une surconsommation d'office de 33% !
Dès lors, il paraît naturel que les rénovations les plus ambitieuses (type Minergie-P et ECO) soient les moins marquées, car plus contrôlées tout au long de la chaîne. Et que la nature de la propriété influence grandement les performances,
allant du simple au triple s'agissant respectivement de logement coopératif, locatif ou PPE.

Pour le locataire, la peine est triple : d'abord car les hausses de loyer admissibles sont basées sur le calcul théorique. Ensuite, parce que les factures d'énergie (et donc de surconsommation) sont payées par le locataire.
Enfin, parce qu'en tant que contribuable, ce même locataire paie les subventions...

Dès lors, si la honte correspond à l'écart entre ce qu'on veut être et ce qu'on est réellement, dans ce cas de figure, ne faut-il pas parler d'une « honte » de la surconsommation ?

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."