Andreas Ruhlmann

PREMIUM CLIENT MANAGER À IG BANK

Andreas Ruhlmann, diplômé de la John Molson School of Business à Montréal et détenteur du CAIA (Chartered Alternative Investment Analyst), a évolué plus de 10 ans au cœur des salles de marchés de Saxo Bank et de la Banque Nationale du Canada. Il rejoint IG Bank en février 2014 afin de mettre son expérience au profit des clients Premium de la banque.

Spécialiste du marché des devises, des actions et en analyse technique, Andreas développe également de nombreuses formations sur les stratégies de trading, l’analyse graphique, la gestion de risque et la psychologie du trader. Découvrez les formations sur ig.com

Les opinions exprimés dans ce Blog sont celles de Andreas Ruhlmann et non de son employeur.

La Suisse subit la pire déflation parmi les pays développés

Le chiffre de l'inflation suisse au mois de janvier est sorti comme attendu... mais toujours profondément négatif, affichant une chute des prix de  -0,4% par rapport à décembre 2015, de -1,3% par rapport à la même période l'an dernier. La Suisse a le plus faible taux d'inflation parmi les pays développés car elle doit faire face à deux chocs majeurs: l'appréciation brutale du franc et de l'effondrement du prix du baril.

La hausse du franc affecte directement les prix de l’importation à la baisse, mais surtout, cela force les prix des biens intérieurs à s’ajuster par rapport aux produits étrangers. Cela, couplé à une croissance mondiale plus lente, résulte à la chute du PIB et la hausse du chômage. En effet, tout au long de l’année 2015, la croissance du PIB Suisse gravitait autour de 0%, comparée à une croissance de +0,6 et +0,7% durant les deux trimestres précédant la fin du taux plancher. Le chômage est en tendance haussière depuis juillet 2015, atteignant 3.8% en janvier, le plus haut niveau depuis mars 2010.

Indubitablement, l’année 2015 a confirmé ce que la BNS craignait; que la Suisse en tant qu’économie ouverte, est extrêmement sensible au taux de change de sa monnaie. En ce qui concerne 2016, le contexte global reste difficile avec le ralentissement de la Chine, le prix du baril persistant à la baisse, et la normalisation de la politique monétaire américaine.

La bonne nouvelle est que les initiatives de la BNS afin d’affaiblir le franc commencent à porter leurs fruits. Les exemptions au taux négatif ayant toutes expirées, les fonds de pensions, banques et gestionnaires investiront de plus en plus à l'étranger. La perspective de nouvelles baisses du taux de dépôt suffit également à garder les spéculateurs à l’écart. La banque nationale suisse n’est plus la seule banque centrale à appliquer les taux négatifs. Après la banque de Suède et la banque centrale européenne, la banque du Japon a rejoint le club. Afin de maintenir le différentiel de taux, la BNS va probablement encore abaisser ses taux cette année d’un quart de pourcent ou d’un demi-pourcent.

Malgré la volatilité des marchés, l'EURCHF a atteint un nouveau sommet cette année à 1,12 et a depuis consolidé juste en-dessous de 1,10. Nous jugeons que le taux pourrait atteindre 1,15 d’ici la fin de l’année, et dépendamment de l’évolution du prix du pétrole, l'inflation pourrait redevenir positive vers la fin 2016, début 2017.

 

Veuillez noter que les informations présentes dans cet article ne constituent pas une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."