ANCIEN RÉDACTEUR EN CHEF ADJOINT À BILAN

Dino Auciello a été rédacteur en chef adjoint à Bilan, responsable de bilan.ch, de novembre 2014 à juillet 2017. Il a rejoint Bilan en 2010, après avoir terminé ses études à l’Académie du Journalisme et des Médias de Neuchâtel.

La Suisse chinoise

La Confédération n’a jamais autant assumé son rôle de porte d’entrée ouvrant à la Chine le marché européen, et bien au-delà. 

Le rachat de l’agence de droits sportifs zougoise Infront Sports & Media est révélateur. Pour 1,09 milliard de francs, le conglomérat chinois Wanda s’offre une entreprise qui joue dans la ligue des grandes organisations sportives et s’invite surtout sur un terrain où la Chine ne brille pas: le marché très lucratif du football. En passant par la Suisse, l’Empire du Milieu pourra peut-être réaliser son vieux rêve de Coupe du monde.

Le cas Infront rejoint la récente actualité sino-suisse: le hub helvétique pour le renminbi permettra de faire rayonner le négoce de la devise chinoise en Europe, tandis que l’accord de libre-échange, en vigueur depuis juillet 2014, devrait faciliter l’accès à la Chine pour nos exportateurs.

Cependant, il suffirait que la première puissance économique se montre un peu trop gourmande pour que le piège de cette relation si fraternelle se referme sur la petite Confédération. En effet, son appétit va grandissant – le pays a investi plus de 100 milliards de francs à l’étranger en 2014, un record. Ses emplettes en Europe se multiplient, les fleurons et savoir-faire suisses figurant en haut de sa liste. De quoi susciter quelques inquiétudes chez ceux qui redoutent de voir les entreprises suisses vidées de leur essence. Une crainte légitime, mais encore peu justifiée.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."