Marmierpascal

DIRECTEUR DE SWISSNEX CHINA

Après avoir passé plus de 10 ans à Boston, Pascal Marmier a récemment rejoint un autre réseau swissnex, celui de Chine basé à Shanghai. Passionné de science et d'innovation, il travaille avec son équipe à promouvoir l’excellence de la Suisse dans ces domaines, renforcer les liens académiques en Chine et créer une communauté d’innovateurs et d’entrepreneurs. Gradué de l’Université de Lausanne, Pascal a aussi suivi une formation postgrade à Boston University et obtenu un MBA de MIT. En plus de chercher les meilleurs talents en science et technologie, il essaie aussi de trouver les meilleurs endroits pour courir dans une ville à forte densité de population.

La stratégie d'un géant chinois du tourisme en ligne

A force de parler d’Alibaba, on oublie que l’internet chinois dispose de nombreuses autres sociétés cotées sur les marchés étrangers.

Dans le domaine du tourisme en ligne, le plus grand site s’appelle Ctrip. Il permet aux internautes de réserver des billets de train, d’avion et tout autre type de voyages en groupe. La particularité du site, c’est de proposer de nombreux services de réservation online et offline, donc via e-mail, chat ou téléphone.

Du coup, la société a monté l’un des plus grands call centers du monde avec plus de 25'000 personnes et elle n’hésite pas à offrir son aide en cas de problèmes à l’étranger. Ctrip a ainsi monté un réseau de partenaires qui lui permet de venir en aide en cas de rapatriement. comme cela a eu lieu récemment après les attentats de Bruxelles.

Évaluée en bourse à 25 milliards de RMB, la société entend bien doubler ce score d’ici 2020. Pour y parvenir, le management a mis en place plusieurs stratégies prometteuses:

  • créer des unités indépendantes, chacune ayant son propre CEO, CFO, CMO. Objectif: donner un maximum de chance à de nouveaux services et pour préparer les équipes à des fonctions dirigeantes; 

  • Lancer une expansion internationale en commençant par les pays proche de la Chine; 

  • Développer un écosystème plus complet pour augmenter encore le nombre de touristes chinois à l’étranger. Ctrip travaille ainsi de façon étroite avec ses concurrents.


Malgré le ralentissement économique, le consommateur chinois n’a pas perdu son intérêt pour les voyages, et ce secteur continue à croître rapidement. Les changements sont aussi rapides dans le type de voyages - individuels plutôt qu’en groupe - et les destinations. Ctrip n’a donc pas trop de souci à se faire pour son avenir et peut bien espérer accomplir sa mission: proposer un tourisme chinois de qualité aux quatre coins du monde.

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."