Seydoux Jeremy Nb

PRÉSENTATEUR DU GENEVA SHOW

Depuis 2014, Jérémy Seydoux croque chaque vendredi les personnalités politiques à l’antenne sur Léman Bleu. Pied de nez amical au traditionnel Genève à chaud, le Geneva Show passe en revue pendant une heure l’actualité écoulée en compagnie d’acteurs de la société genevoise. Passionné de politique et de nouvelles technologies, Jérémy fait aussi partie de la rédaction de la chaîne qui depuis 2015 réalise ses sujets entièrement au smartphone. Il termine actuellement un bachelor en communication d’entreprise à l’ESM Genève.

La Revue, j'y vais, j'y vais pas?

Édito diffusé dans le Geneva Show du 7 octobre 2016

Si le Cirque Knie marque la fin de l’été, la Revue, elle, marque le début de l’hiver. Mais pas de quoi refroidir les danseuses de la troupe, toujours chaudement habillées (on sait que vous aimez ça, bande de cochons). 

La critique, avec un grand "C", celle du gratin avec un grand "G", n’a pas été tendre. Alors c’est vrai, elle était peut-être moins méchante que l’an dernier, cette Revue. On se demande ce que Frankenstein, le Général de Gaulle et Donald Trump viennent faire dans le premier tableau. Mais bon, pas de quoi partir en courant. Le niveau reste bon, voire excellent.

C’est dire qu’on a pris les meilleurs pour produire la Revue. Antony Mettler, Pierre Naftule et Laurent Nicolet. Un trio de choc qui a le sens du spectacle. Un vrai bon show populaire, drôle, fin, extrêmement bien mis en musique. De la chanson, il y en a. Mais jamais trop longue et pour une fois, on comprend toutes les paroles - même s’il est vrai que l’an dernier, on m’avait filé les places en haut au dernier rang. Visiblement cette année, j’ai pris du galon, je n’étais qu’à cinq rangées de Christian Lüscher. La classe. 

Les belles découvertes sont surtout sur scène. Une distribution un poil différente par rapport à l’an passé. On regrette l’absence de Joseph Gorgoni occupé par son one-man-show,  mais on salue l’arrivée d’Yvan Franel des Stevans, absolument bluffant, et celle de Jean-Alexandre Blanchet, notre «gros con» préféré.  

On aime aussi les revues de presse façon stand-up. Trois humoristes, Thomas Wiesel, Nathanaël Rochat et Alexandre Kominek se relaient sur les planches. Comme une évocation de Thierry Meury qui officiait seul en scène à l’époque. Il avait, pour le coup, le mérite de boire pour trois, lui. 

Alors, courez-y à la Revue! C’est une bonne cuvée, comme le disent tous les jeux de mots ringards. Fraîche et pétillante, MDR. Et de toute manière ce serait bête de la manquer. Vu le bras que ça coûte à la Ville de Genève, et donc, à vous, cher contribuable genevois. Autant soutenir l’humour local, car rire c’est bon pour la santé.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."