Nicolas Dousse

DOCTORANT EN MICROTECHNIQUE À L'EPFL

Nicolas Dousse est actuellement en Doctorat à l'EPFL dans la section de Microtechnique. Il travaille sur des techniques d'évitement de collisions pour des véhicules personnels aériens (des hélicoptères automatisés avec passagers). Il est actif au sein du Laboratoire des systèmes intelligents. Nicolas est également membre de l'association Drone Adventures qui tend à promouvoir l'usage civile des drones.

Auparavant, il a effectué un Master en Aéronautique à Toulouse à l'ISAE, l'Institut Supérieure de l'Aéronautique et de l'Espace, où il a pu profiter d'un enseignement mixte, entre des professeurs et des ingénieurs d'Airbus, lui donnant un sens plus pratique de l'ingénierie aéronautique.

Nicolas est titulaire d'une licence de pilote d'avion privé avec environ 140 heures de vol à son actif. Il pratique également le parachutisme ayant environ 70 sauts à son actif.

La Liberté de voler

Le week-end dernier, je n’avais pas trop le moral. Mais par ce beau jour, j’ai décidé, plutôt que de me morfondre, de prendre mon meilleur antidépresseur : voler !

Après un rapide coup d’œil sur l’agenda de l’aéroclub, je réserve d’un clic un avion. Dix minutes plus tard, me voilà parti vers l’aérodrome. Une fois arrivé sur place et après avoir rempli le document d’annonce de vol, je m’attèle directement à effectuer les check de pré-vol : état général de l’avion, check, gouvernes, check, hélices, check, pneus, check, essence, 3h d’autonomie, check, huile, check. On est prêt au départ.

J’allume le moteur, roule vers la piste et après avoir effectué les contrôles moteurs d’usage, j’annonce à la radio mon départ, m’aligne sur la piste et avance gentiment la poignée des gaz vers sa butée. Le moteur atteint son maximum de tours par minute, la vitesse augmente, l’avion accélère gentiment, il devient plus léger, plus léger, et d’un petit coup de manche vers l’arrière, je le laisse se détacher de la piste, prendre son envol, ça y est ! Je vole !

Je dépasse le seuil de piste, survole une première rivière, une forêt, peu à peu les maisons du village avoisinant se rétrécissent, droit devant moi se dresse l’immensité du ciel, une liberté quasi infinie, d’innombrables endroits différents à survoler. Tout ce qui se passe au sol reste au sol, ici seul le vol compte, avec cette impression de liberté me permettant de voguer où bon me semble, de prendre de la hauteur sur les événements, de laisser le morose du quotidien derrière moi au sol, et de profiter de chaque instant entouré de cet immense espace libre s’offrant à moi.

Un sourire se dessine sur mes lèvres, c’est ça, la Liberté. C’est ça, ma Liberté.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."