RÉDACTEUR EN CHEF ADJOINT À BILAN

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef adjoint à Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également responsable du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches.

La lente mue du tissu économique

La plupart des médias communiquent sur les faits, sur l’immédiat. Cela fait leur force et leur faiblesse. Lorsqu’un historien intervient, cela concerne la géopolitique, beaucoup moins l’histoire économique, et encore plus rarement la microéconomie. 

C’est pour combattre cette fatalité que Bilan a souhaité relancer son enquête auprès des grandes entreprises privées de toute la Suisse romande

Il ne s’agit pas de déterminer qui sont les meilleurs employeurs en matière de ressources humaines (cela fait l’objet d’une autre enquête que nous publions chaque année au début du printemps) mais simplement d’obtenir les effectifs à une date précise (au 1er septembre). Cela peut paraître simple, et pourtant, lorsqu’une société se restructure, elle rechigne à communiquer.

L’intérêt de mener cette sorte de recensement à un moment précis n’est pas tant de montrer une image précise de la situation actuelle. C’est bien davantage de tenter d’appréhender la lente mue de notre tissu économique. 

Cela doit nous permettre de valider ou non certaines hypothèses, par exemple celle sur une forte correction touchant le secteur bancaire. A ce propos, certains confrères ont tiré des conclusions rapides en affirmant que, «finalement, le secteur bancaire avait globalement peu souffert de l’abandon du secret bancaire», en résumant. 

Or ils ne disposaient pas des effectifs spécifiques à tel ou tel canton. Généralement, les banques communiquent des chiffres consolidés, avec leurs multiples implantations en Suisse et à l’étranger. Dès lors, la délocalisation de certains postes en Asie ou au Moyen-Orient ne ressortait pas clairement. 

Une base de données inestimable

D’autre part, cette analyse était effectuée sur un intervalle de temps trop réduit. En effet, les processus de restructuration qui frappent les banques s’effectuent par étapes et sur une période bien plus longue que celle envisagée par nous autres médias. 

Ayant personnellement démarré cette enquête annuelle en 1998 alors que j’étais à la Tribune de Genève, je bénéficie d’une base de données précise qui me permet d’effectuer des analyses très parlantes. 

Cela m’a permis de constater, entre autres, qu’UBS a «supprimé» l’équivalent de 1000 places de travail sur Genève en l’espace de quinze ans! Alors que dans le même temps Pictet & Cie en a créé le même nombre ici. 

Ou encore de suivre les évolutions réjouissantes de Rolex ou de Japan Tobacco International. Pour comprendre et apprécier le moment présent, ne faut-il pas prendre du recul? Bilan se propose de vous l’offrir. 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."