Marmierpascal

DIRECTEUR DE SWISSNEX CHINA

Après avoir passé plus de 10 ans à Boston, Pascal Marmier a récemment rejoint un autre réseau swissnex, celui de Chine basé à Shanghai. Passionné de science et d'innovation, il travaille avec son équipe à promouvoir l’excellence de la Suisse dans ces domaines, renforcer les liens académiques en Chine et créer une communauté d’innovateurs et d’entrepreneurs. Gradué de l’Université de Lausanne, Pascal a aussi suivi une formation postgrade à Boston University et obtenu un MBA de MIT. En plus de chercher les meilleurs talents en science et technologie, il essaie aussi de trouver les meilleurs endroits pour courir dans une ville à forte densité de population.

La grande migration du Nouvel An et le système du hukou

La période du Nouvel An Chinois est l’occasion de se retrouver et célébrer en famille. Dans un pays de 1,3 milliards d’habitants, cela crée aussi la plus grande migration au monde. On parle de 3,4 milliards de trajet pendant cette période et évidemment les transports publics sont soumis à rude épreuve.

Le système du hukou représente une des raisons pour lesquelles autant de personnes doivent voyager pour revoir leur famille. Il s’agit d’un permis de résidence (basé sur le lieu de naissance) qui divise les habitants entre la ville et la campagne. Comme toutes les prestations du gouvernement (sécurité sociale, santé, éducation) sont rattachées à cette autorisation, personne ne peut déménager et s’installer dans une ville sans permission.

On comprend donc que le hukou d’une ville telle que Shanghai est très attractif. Pour les managers RH en Chine, cela signifie que l’obtention d’un permis qui offre au candidat la voie à l’obtention d’un hukou est une tâche importante dans l’engagement de personnel. La liste des documents à fournir est très longue et le processus prend du temps. Comme souvent en Chine, il y a aussi diverses possibilités de permis selon le type de formation du candidat, son lieu d’étude ou tout autre critère.

Le hukou semble avoir ses jours bientôt comptés. De nombreuses voix s’élèvent pour une réforme du système qui permettrait aux  200 millions de migrants de jouir des mêmes bénéfices que les autres habitants des villes où ils travaillent. Certains y voient une opportunité de transformer toute une partie de la population en nouveaux consommateurs et ainsi de créer une demande interne qui continuera de soutenir la croissance. Le processus de réforme est en cours, mais la grande migration réapparaîtra à nouveau en 2014.

Pour l’instant, meilleurs vœux pour l’année du serpent !

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."