DIRECTEUR DIGITAL CHEZ BURSON-MARSTELLER

Directeur digital de l’agence de communication Burson-Marsteller pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique, Matthias Lüfkens dirigeait auparavant le département digital du Forum économique mondial (WEF) où il était responsable de la stratégie digitale, de la présence en ligne et des réseaux sociaux. Sous sa direction, le WEF est devenu l’organisation internationale la plus connectée. Matthias intervient régulièrement dans le cadre de grandes conférences sur la technologie telles que LeWeb à Paris, Lift à Genève, the Next Conference à Berlin ou encore SIME à Stockholm. Il possède également une longue expérience dans le domaine du journalisme de radio, de télévision et de presse. Il a entre autres travaillé pour le journal le Daily Telegraph, Libération, l’Agence France Presse, Radio France Internationale, RTL Radio, France Inter, Radio Canada et RTBF. En 1991, il a fondé le guide touristique "In Your Pocket", désormais présent dans 75 villes de 23 pays.

La fulgurante ascension du Cardinal @JMBergoglio

Quand le nom du nouveau Pape a été annoncé depuis le balcon du Vatican, un grand silence régnait sur la place St. Pierre. Personne ne connaissait le Cardinal Jorge Mario Bergoglio, que les cardinaux étaient allés « chercher au bout du monde ».

Les internautes ont tout de suite voulu savoir s’il avait un compte Twitter ou s’il était sur Facebook. Au moment de l’annonce le compte @JMBergoglio avait seulement 785 abonnés. Les rédacteurs digitaux du Wall Street Journal et de l’agence Reuters ont alors salué ce Pape branché qui a son propre compte Twitter. L’ambassade britannique auprès du Saint-Siège a félicité le nouveau Pape @JMBergoglio. Et même une employée de Twitter est tombé dans le panneau: le compte était faux mais avait amassé près de 100 000 abonnés en moins d’une heure !

Le compte étant en espagnol, personne n’avait pris la peine de traduire ses messages du style : « Si je deviens Pape, les enfants m’aimeront plus que le Père Noël », envoyé le 28 février dernier. Il aurait suffi d’un rapide coup d’œil sur ces messages peu chrétiens pour reconnaître le faux compte. Mais probablement obnubilé par la fumée blanche, personne n’y a fait attention. Trois heures plus tard, Twitter a mis fin à la supercherie et suspendu le faux compte qui prêtait clairement à confusion.

Par ailleurs, les blogs comme Mashable ont salué la page Facebook du Cardinal Bergoglio avec 40 000 fans. A regarder de plus près, la page est loin d’être un profil officiel du diocèse de Buenos Aires. Mise en place par deux supportrices, elle a vu affluer 100 000 nouveaux fans.

Il est effrayant de constater que, dans le feu de l’action, les journalistes ne contrôlent plus leurs sources et balancent des informations non-vérifiés sur leurs comptes Twitter personnels à des milliers d’abonnés. Il suffisait seulement de regarder la liste des 17 cardinaux twittabili publiée par Antonio Spadaro, consultant en communication du Vatican. Le cardinal Bergoglio n’y figurait pas. A l’avenir, le Vatican devrait maintenir de telles listes sur ses comptes Twitter pour que nous y voyons tous un peu plus clair.

Enfin, moins d’une heure après son accession, le nouveau @Pontifex s’est fendu d’un premier tweet, retweeté plus de 77 000 fois: « HABEMUS PAPAM FRANCISCUM » (Nous avons le Pape François). Il y a deux problèmes avec ce message ‘personnel’ papal : il est écrit à la première personne du pluriel, tout en lettres capitales, ce qui signifie que l’on élève sa voix. C’est probablement l’excitation du community manager pontifical qui l'a poussé à commettre cette énorme bourde. Il aurait mieux fait de tweeter en direct les premiers mots du Pape François: « Frères et Sœur, priez pour moi. »


Lisez les messages de félicitations des leaders mondiaux, et surtout les cris de joie des présidents latino-américains, à l’élection de leur premier Pape sur Storify

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."