Veillet Thomas

FONDATEUR INVESTIR.CH

Thomas Veillet, 45 ans et des poussières, plus de vingt ans dans des salles de trading, blogueur, trader, râleur et plein d’autres choses. Thomas a passé pas mal de temps dans les grandes banques de la place, a été un banquier conforme avant de passer au non-conformisme. La création du «Morningbull» aura été le début d’un changement de direction vers plus d’indépendance. Aujourd’hui, il essaie de vulgariser le monde de la finance et de le raconter avec un angle décalé, histoire de prouver que ça peut aussi être drôle. Il y a bientôt deux ans, il a co-fondé le site Investir.ch, qui s'est rapidement imposé comme un des sites financiers romands - un site qui parle de finance sans détour, sans artifice et qui a une forte tendance à penser "outside the box" quand tout le monde est inside...

La FED aurait peut-être mieux fait de rester à la plage

En ce moment le marché est mono-neuronique. Comprenez qu’il n’est capable de gérer uniquement un seul « problème » ou un seul « sujet » à la fois. Pendant la plupart de ces 4 derniers mois nous avons du gérer la Grèce sous toutes ses formes avec toutes les théories fumeuses que nous avons entendues et avec toutes les spéculations qui allaient avec.

Maintenant que c’est terminé (mis à part que le gouvernement se demande s’ils ne vont pas poursuivre Varoufakis pour trahison), on est bien obligé de se trouver un autre sujet de conversation.

Alors le « tu penses quoi de la Grèce ? », s’est transformé en : « tu crois que la Chine va se kracher en flammes ? ». Et depuis le début de la semaine, le thème était devenu sacrément populaire. Sauf que depuis 48 heures, cela semble s’être calmé en Chine et, quoi que soit en train de faire le gouvernement, on dirait que l’effusion de sang est momentanément terminée. Ou en tous les cas, suspendue.

Heureusement, afin que l’on ne s’ennuie pas trop devant nos écrans, la FED a pris soin d’organiser un de ces meetings dont elle a le secret en pleine période de vacances. Hier matin, la quasi-totalité de la planète finance était quasiment convaincue que Janet Yellen n’allait rien faire au niveau des taux. Et pour une fois, la quasi-totalité de la planète finance a eu totalement raison ; Janet n’a rien fait.

Nous avions cependant un secret espoir, un fantasme inavoué ; la possibilité que Madame Yellen laisse échapper une indication qui nous permettrait de rajouter une pièce à notre puzzle et qu’en plus d’avoir essayé de lire la date de la prochaine et première hausse des taux dans le marc de café, nous puissions ajouter quelque chose pour « affiner » ce mystérieux jour d’automne où la FED montera les taux, non pas pour empêcher l’inflation, mais purement pour flatter leur égo et pour prouver que leur QE miracle a bien fonctionné (ce qui est de plus en plus questionnable par moment).

Mais, hélas, il n’en fût rien. Mis à part le fait que la patronne de la FED s’est contentée de répéter les mêmes choses encore et encore, la seule « certitude » que nous ayons, est le fait que, dès le mois de septembre, la FED est susceptible de monter les taux à tout moment. Le fait de savoir si cela est nécessaire ou tout simplement justifié, n’est pas le sujet du moment.

Nous avons donc vécu une journée plutôt calme. Les marchés retrouvaient gentiment le chemin de la hausse voyant la Chine qui ne baissait plus et la FED qui ne faisait rien, si ce n’est de rassurer le peuple sur l’état de l’économie. Il ne s’est franchement pas passé grand-chose qui requérait votre attention. Sauf si vous étiez/êtes un actionnaire de Twitter ou de Yelp.

Le premier s’étant fait démolir de 15% pendant que le second se faisait laminer de 25%.

Pour le reste… On s’est concentré sur les titres de l’énergie qui continuaient leur rebond, aidés par le pétrole qui remonte gentiment, mais alors vraiment très gentiment. Pendant que l’or touche les 1092$, le baril est de retour dans la zone des  48-49$. Je suppose donc que les objectifs à 20$ qui fleurissent partout dans le Wall Street Journal, ce n’est pas pour tout de suite.

Bref, ce fût une petite journée et une « petite » mouture de FOMC Meeting. Nous n’avons rien appris de plus et on en est presque à regretter les baisses de 8% en Chine, ce qui nous laissait tout de même de quoi raconter de jolies histoires de krachs boursiers à nos plus jeunes collègues.

Ce matin en Asie, le Nikkei (qui n’a pas vraiment baissé ces derniers temps) reprend le lead des marchés asiatiques et l’indice japonais est en hausse de 1% et des poussières. Au passage, je reste convaincu que le Japon est « the place to be » pour ces prochains mois. Pendant ce temps-là, Hong Kong recule de 0.05% et Shanghai ne fait rien non plus. On dirait que nous sommes en phase de récupération. Ou en tous les cas, on a avait besoin d’une pause. Il n’est pas encore évident de dire dans quelle direction la Chine va recommencer à bouger, mais au moins on semble avoir retrouvé un semblant de calme.

Hier soir, après la clôture, il y avait une chose que tout le monde attendait : les chiffres trimestriels de Facebook. Certains d’entre nous ont le secret espoir de voir qu’un jour la magie Facebook ne fonctionnera plus. Mais ce n’était, semble-t-il, pas encore pour hier soir. Globalement, la boîte à Zuckerberg a annoncé une hausse de 39% de ses revenus pour le second trimestre. Cela montre bien ce que les « gros clients » sont prêts à dépenser pour faire de la pub sur le réseau social. Les revenus était de 4.04 milliards et le marché attendait 4 milliards tout rond. En revanche, la « mauvaise nouvelle » réside dans le fait que le Social Network a augmenté ses dépenses de manière conséquente,s faisant, du même coup, baisser le bénéfice de 9%. C’est peut-être cela qui a déplu au marché et qui faisait baisser le titre de 3% after close. Néanmoins on retiendra tout de même que les chiffres sont « solides ».

Et puis, pour l’anecdote et pour ceux qui aiment les chiffres, durant le dernier mois, 1.49 milliard de personnes sont allés « checker » leur profile Facebook. Et sur ce 1.49 milliard, 968 millions y sont allé TOUS LES JOURS !!! Peut-être qu’il y a un médicament à trouver contre la dépendance à ce genre de truc finalement…

Dans les autres chiffres d’hier soir, on retiendra Whole Foods Market qui a déçu et baissait de 11%, AMC Entertainment qui reculait de 1.2% et Wynn Resorts, qui malgré de mauvais chiffres, parvenait tout de même à monter de 2% after close.

Pour ce qui est des autres nouvelles du jour, ProSieben et Springer renonce à leur merger de 14 milliards, trop de problèmes de « gouvernance ». Lagarde relativise la baisse du marché chinois. Le Brésil a relevé son taux directeur à 14.25%. Au Japon la production industrielle était en hausse de 0.8% au mois de juin. Le technicien du Barron’s pense que malgré le « rebond » de ces deux derniers jours, il vaut mieux rester cash.. trop dangereux. Et le journal américain revient aussi sur le sentiment négatif qui entoure l’or et se demande s’il n’est pas « un peu exagéré ». Il  semblerait que le négativisme ambiant sur le métal jaune est devenu un peu trop fréquent.

En ce qui me concerne, je reste persuadé que nous devons d’abord aller à 900, avant de recommencer à discuter.

Côté chiffres économiques, nous aurons le CPI et le GDP en Espagne, le chômage en Allemagne, Business ET Consumer Confidence en Europe, CPI en Allemagne également, puis LE chiffre de la semaine, le GDP aux USA. Le chiffre le plus manipulé de ces 15 dernières années sera annoncé et le marché n’aura d’yeux que pour lui. Rappelez-vous que, peu importe ce que l’on va vous annoncer cette après-midi, le chiffre sera encore modifié et re-modifié environ 23 fois et demie dans le prochain trimestre avant d’avoir le chiffre définitif, qui, d’ici là, ne voudra plus rien dire.

Pour le moment, les futures sont en baisse de 0.13%, l’Euro/dollar est à 1.0977, le yen vaut 124.09, le Bitcoin s’échange 285$ et le rendement du 10 ans US est à 2.31%. L’Euro/Suisse est, quant à lui, à 1.0634.

En ce qui me concerne, je crois que c’est tout ce qu’il y a à dire ce matin. Je m’en vais vous souhaiter une excellente journée, ainsi qu’une très bonne fin de semaine et un très bon premier août, personnellement, je ne serai pas là demain, alors on se retrouve lundi matin pour la suite de ce marché estival et passionnant.

À lundi !

Thomas Veillet

Investir.ch                            

"Joe Biden was spotted with a bruise on his face that was apparently caused by his dog. I guess they collided when they both went after the same tennis ball." –Jimmy Fallon

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."