Veillet Thomas

FONDATEUR INVESTIR.CH

Thomas Veillet, 45 ans et des poussières, plus de vingt ans dans des salles de trading, blogueur, trader, râleur et plein d’autres choses. Thomas a passé pas mal de temps dans les grandes banques de la place, a été un banquier conforme avant de passer au non-conformisme. La création du «Morningbull» aura été le début d’un changement de direction vers plus d’indépendance. Aujourd’hui, il essaie de vulgariser le monde de la finance et de le raconter avec un angle décalé, histoire de prouver que ça peut aussi être drôle. Il y a bientôt deux ans, il a co-fondé le site Investir.ch, qui s'est rapidement imposé comme un des sites financiers romands - un site qui parle de finance sans détour, sans artifice et qui a une forte tendance à penser "outside the box" quand tout le monde est inside...

La bourse en tweetant

Etant en permanence scotché à mon écran pour trouver « de la news » ou des nouvelles idées, je suis tombé sur un site internet qui démarre et je me suis dit que le sujet valait la peine d’être étudié, observé et disséqué.

A quelques dizaines de kilomètres de la frontière suisse, deux traders passionnés ont commencé à se dire qu’à force d’échanger des idées de trading dans les bureaux, de passer des coups de téléphone à toute heure à un collègue ou à un ami pour savoir ce qu’il se passe sur les marchés, de se partager des graphiques par email, par Skype ou par Twitter, il y avait peut-être de la place pour un service plus original. Un réseau dédié aux traders et investisseurs, une manière d'échanger avec l’ensemble de la communauté financière, une solution interactive et simple comme un tweet.

Depuis l’arrivée des bourses électroniques et bien sûr d’internet, l’investissement online a passablement évolué. L'investisseur est devenu plus indépendant. Avec l’évolution de la technologie, il n'est plus vraiment tout seul face à ses écrans tant le nombre de traders en ligne a augmenté. L'investisseur indépendant signifie de moins en moins "petit porteur". Après un passage par le monde de la finance certains se sont rendus compte de leur propre potentiel et des opportunités que leur offrait ce mode de travail. D'autres ont tout simplement décidé de se former sur le long terme ou encore d’apprendre sur le tas.

Les fondateurs d’Interactiv Trading se sont mis en tête de réunir toutes ces personnes avec leurs idées, leurs analyses et leurs expériences diverses et variées. Le modèle classique "site d'informations et forum" étant déjà très présent sur Internet, ils ont donc réfléchi pendant un bon moment avant de trouver la solution, l’idée n’étant pas de faire du réchauffé sur des modèles déjà suffisamment présents sur le net.

L'idée d'un réseau est née après avoir réalisé début 2012 qu'à l'heure des statistiques importantes attendues par le marché, les intervenants se tournaient de plus en plus vers Twitter plutôt que vers les sites dédiés. Sur Twitter, il y a toujours une personne qui poste en premier les chiffres de l'emploi US alors que sur les sites dédiés, c’est saturation et compagnie. L’habitude est donc venue  naturellement ; se connecter à Twitter le matin car en cinq minutes et en "suivant" les bonnes personnes, toute l'information nécessaire pour commencer la journée est disponible (liens intéressants, chiffres de la clôture en Asie, publications avant l'open...).

La deuxième chose qui frappa les deux fondateurs, c'est la vitesse à laquelle se développait l'utilisation du "Hashtag $" ou "$ticker" pour parler des sociétés cotées sur les réseaux sociaux. Le fait d'utiliser le sigle dollar suivi du ticker ($GLE pour Société Générale par exemple) a pris un essor phénoménal. Ce système de référencement des valeurs est apparu comme un élément incontournable pour communiquer facilement sur une valeur mais surtout pour pouvoir cibler simplement ce qui intéresse le plus.

Interactiv Trading était né : un réseau d'échanges organisés autour du "$ticker" pour tous les acteurs du marché (traders et investisseurs professionnels ou indépendants, analystes, petits porteurs, médias spécialisés). Plus de 6 000 actifs ont ainsi été référencés sur ce modèle (actions européennes, suisses, américaines, indices, forex, commodities...).

Comme le hashtag sur Twitter, l'unicité du "$ticker" permet d'accéder en un clic à une file par actif qui regroupe toute l'activité des membres du réseau, mais aussi toute l'information quotidiennement utilisée par les investisseurs, analystes ou médias spécialisés. Ce système optimise le temps des utilisateurs, simplifie leur navigation et le passage d'une valeur à une autre.

Interactiv Trading pourrait bien devenir un réseau professionnel dans son utilisation et de par son contenu. Il est bien évidemment ouvert à tous et gratuit. Un des objectifs est d'en faire un véritable outil d'échanges, d'informations et de découverte de nouvelles idées pour tous les membres inscrits. 

C’est pour cela qu’a été créé une fonction "détachable". Celle-ci permet d'utiliser différents éléments du site de manière indépendante. On peut par exemple détacher une ou plusieurs files d'échanges spécifiques, les disposer dans un coin de son écran et continuer à travailler tout en suivant ce que les autres investisseurs publient en temps réel.

Comme personne ne peu plus vivre que de bénévolat, il a également été mis en place un accès sous forme d’abonnement qui permet de suivre la gestion d’un portefeuille via les « CFD’s » - les CFD’s sont, pour faire simple, des produits structurés qui répliquent trait pour trait les mouvements d’une action, c’est plus simple et c’est moins cher et l’investissement de base est moindre. En revanche, ils ne vous dispensent pas encore d’appliquer des méthodes strictes de trading pour protéger votre capital et progresser sur le long terme.

Les fondateurs du site ont donc mis en ligne un portefeuille de CFD’s représentant 5'000 Euros. Portefeuille qui est géré en permanence avec les mêmes méthodes qu’ils utilisent eux-mêmes pour leur propre argent. L’investisseur qui décidera de suivre cette méthode aura également accès direct à un espace privé qui lui permettra de poser toutes les questions qui lui trottent dans la tête et ceci directement au portfolio manager.

Cet accompagnement permettra aux abonnés d’apprendre pas à pas avec quelqu’un d’expérimenté. Ce service ne s’adresse pas pour autant uniquement aux débutants, cette plateforme originale permettra à toutes sortes d’investisseurs de se retrouver, d’y puiser des idées ou des solutions. C’est une avancée nouvelle dans le domaine de la finance et au vu de la vitesse à laquelle se développe Twitter chez la génération montante, on peut parier que cette façon d’observer la bourse sera deviendra de plus en plus un lieu commun dans les années à venir. 

Thomas Veillet, fondateur du site www.investir.ch

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."