RÉDACTEUR EN CHEF ADJOINT À BILAN

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef adjoint à Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également responsable du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches.

L’islam en Europe doit se réformer

L’heure est venue de mettre la pression sur les communautés musulmanes présentes en Europe afin qu’elles entament avec vigueur un processus de modernisation. L’islam doit s’adapter à la pratique religieuse occidentale. L’islam doit s’adapter à la laïcité européenne. A l’exception de certaines sectes et de certains mouvements, généralement extrémistes, l’espace public a été et doit rester dépouillé de signes religieux ostentatoires. Cela signifie, par exemple, qu’il faut refuser que la rue devienne un espace de prière à certaines heures. Par contre, interdire les sapins de Noël serait un non-sens étant donné qu’il s’agit d’une pratique aux origines païennes et que diverses populations l’ont adoptées sans être forcément de confession chrétienne.

Les collectivités publiques ne doivent pas non plus entrer en matière sur des demandes communautaristes impliquant une sorte de « retour en arrière ». Il faut refuser qu’une piscine publique soit réservée aux femmes à certaines heures ou que des médecins hommes ne puissent pas examiner des patientes ou encore que le porc disparaisse complètement de l’alimentation proposée en milieu scolaire. Idem avec le foulard: les employeurs doivent pouvoir refuser le port du voile, tout comme les services publics.

En Occident, la pratique d’une religion doit absolument se cantonner au domaine de la sphère privée, comme la sexualité. Il faut se battre pour la liberté, pour que les femmes en bénéficient autant que les hommes. Cela nécessite de poser un cadre, de fixer des limites à ceux qui voudraient faire de nos contrées une terre de conquêtes d’un autre temps. Si on ne le fait pas, alors une partie des Européens voudront légitimement défendre leurs libertés contre l’obscurantisme rampant, avec les risques de dérapage que cela comporte.

Nos autorités, les politiques et les médias doivent rompre avec la politique actuelle de l’autruche, avec un certain angélisme trop répandu, au risque de laisser les extrêmes gagner. Soyons certains qu’une grande majorité des musulmans appelle de ses vœux cette évolution de la pratique religieuse sous nos latitudes.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."