Marmierpascal

DIRECTEUR DE SWISSNEX CHINA

Après avoir passé plus de 10 ans à Boston, Pascal Marmier a récemment rejoint un autre réseau swissnex, celui de Chine basé à Shanghai. Passionné de science et d'innovation, il travaille avec son équipe à promouvoir l’excellence de la Suisse dans ces domaines, renforcer les liens académiques en Chine et créer une communauté d’innovateurs et d’entrepreneurs. Gradué de l’Université de Lausanne, Pascal a aussi suivi une formation postgrade à Boston University et obtenu un MBA de MIT. En plus de chercher les meilleurs talents en science et technologie, il essaie aussi de trouver les meilleurs endroits pour courir dans une ville à forte densité de population.

L’IPO d’Alibaba annonce-t-elle l’arrivée d’une bulle tech?

Alors même que, des analystes aux curieux, on vient juste de prendre le pouls (et deviner le potentiel) de l’industrie tech chinoise avec l’IPO d’Alibaba, on parle déjà ici de surchauffe, et même de bulle. C’est la lettre d’un investisseur VC, David Zhang, relayée par Forbes, qui a mis le feu aux poudres. Qu’en est-il vraiment? Y a-t-il une raison de s’inquiéter alors que plusieurs startup chinoises sont en attente d’une mise en bourse prochaine?

Un des facteurs clés de cette analyse est le montant de capital risque déployé en Chine. Pour le plus récent trimestre, il s’agit de presque 3 milliards de dollars, ce qui est un montant proche de celui réalisé en Europe. Si bulle il y a, celle-ci semble donc être globale.. plutôt que locale!

En fait, les experts en Chine restent confiants sur les perspectives à long-terme, même si une correction devait s’opérer dans les mois qui viennent. Voilà quelques facteurs qui semblent pointer dans la même direction:

1. La digitalisation des services s’accélère. Alors que les USA se demandent si Facebook va battre Apple en termes de paiement par mobile, ici on utilise déjà partout son smartphone comme porte-monnaie, ou même pour investir dans des fonds de placement. Hormis la finance, des secteurs entiers sont bouleversés par l’arrivée de nouveaux modèles: santé, transports, etc.

2. De nombreux produits ou services sont développés au fur et à mesure de la progression de l’économie. Le boom de la voiture privée par exemple est encore assez récent. Par conséquent, les places de marché pour revente existent pour la première fois et cela en version online.

3. Le modèle économique se tourne vers une plus grande consommation. Les habitudes commencent à changer également. Les citadins commencent à investir plus pour des services online et les offres se multiplient pour que les ménages dépensent plutôt que n’économisent.

4. Les “BAT” (Baidu, Alibaba, Tencent) sont passés en mode acquisition depuis le début de l’année. Par exemple, chacune de ces sociétés a investi massivement dans des fournisseurs de carte ou navigation. Clairement un changement de stratégie important car souvent ces géants de l’internet développaient des produits à l’interne plutôt que de les trouver à l’extérieur. Une bonne nouvelle pour les entrepreneurs! 

5. La compétition est extrêmement forte pendant les phases de démarrage de startup. Dès qu’une opportunité de marché est identifiée, nombreux sont ceux qui tentent de l’exploiter. Par contre, une fois qu’interviennent les tours de financement B ou C, il ne reste plus que quelques champions dans une industrie donnée.

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."