Strobinofabrice

ANALYSTE CHEZ ANALYSES & DÉVELOPPEMENTS IMMOBILIERS

Diplômé de l'Institut d'études immobilières (IEI), Fabrice Strobino est architecte universitaire et chef de projets immobiliers chez Analyses & Développements Immobiliers depuis 2003. Il a en outre suivi le cursus de l'AZEK pour les gérants de fortune. Fort d'une expérience de plus de 4000 expertises pour de grandes banques, il est membre de l'Association des promoteurs et constructeurs genevois (APGC) et membre de la Chambre suisse des experts immobiliers (CEI).

L'intelligence artificielle prend déjà le pouvoir!

C’est guerre est perdue ! L’intelligence artificielle est partout ! Elle a déjà commencé à prendre les commandes. Pour exemple, vous recherchez une coque pour votre téléphone adoré sur la toile et dans les jours qui suivent, vous êtes inondés de recommandations « spécialement » pour vous. Vous croyez que quelqu’un a étudié vos recherches ?! Pas du tout, une machine s’en charge très bien ! Dans certaines banques, l’analyste financier a été remplacé par un algorithme. Et s’ils arrivent tous à la même conclusion ?! L’Humanité en parlait déjà il y a 6 ans (https://www.humanite.fr/ces-ordinateurs-qui-rendent-fous-les-marches-fincanciers-492800).  Essayez de trouver des ateliers pour construire votre vélo, votre robe, votre moto ou votre voiture. D’abord, vous vous heurterez à une montagne de normes, souvent inutiles. Ensuite, vous trouverez des boutiquiers qui préfèrent vendre des produits préparés (cela vous rappelle des restaurants ?!) que de se démarquer et risquer l’originalité

En immobilier, et plus particulièrement en architecture, si le résultat se voit déjà, l’origine est plus pernicieuse. Elle se nomme programmes de dessin « tout compris ». En effet, la plus grande majorité des bureaux utilisent des programmes de dessin conçus par des informaticiens et des algorithmes de programmation. Résultat ?! Tous les projets se ressemblent ! Trouvez les sept différences entre les images de la future caserne des Vernets, du projet Quartet, de celui des Communaux d’Ambilly ou encore de celui de la gare de Sion. La bibliothèque de détails fournie avec le logiciel remplit toutes les fonctions et donne toutes les variantes de façades. Pourquoi se creuser la tête ? Quant aux espaces communs, ce sont les parents pauvres de ces projets. En voyageant, on constate que c’est le contraire et le spleen s’installe. L’intelligence artificielle sous-jacente à cela a tué les idées nouvelles et les utopies pour proposer de nouveaux modèles de vie et d’habitat, alors qu’il est clair que la société change. Comme dans l’art, où sont les grandes interrogations ?! L’intelligence artificielle continuera de tuer l’artisan comme les grandes surfaces ont fait disparaitre les épiceries peu dans les années septante. Maintenant, l’envie d’originalité les fait renaitre, même au sein des grandes surfaces. Les artisans renaitront alors devant notre envie naturelle d’authenticité. L’enjeu est cependant de ne pas laisser perdre le savoir-faire. Et une fois qu’un immeuble est construit, il est là pour durer, et durer! Comme Iris Apfel le dit, la technologie tue la vie sociale et intérieur (http://edition.cnn.com/style/article/iris-apfel-hong-kong-interview/index.html?sr=fbCNN101117undefined1041AMStory)

Apprenons maintenant à réfléchir avant qu’une machine le fasse à notre place !

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."