Dany Cerone

SPÉCIALISTE EN EXPERIENCE DESIGN

Dany Cerone est spécialisé en Experience Design; un domaine très transversal mélangeant entre autres: le branding, l'expérience utilisateur, le service design et le digital.

Il dirige le petit studio sélectif lausannois Heed. Reconnu à l'international pour ses réflexions radicales et ses productions pointues, le studio a remporté des prix et des parutions comme awwwards, css design awards, french design index, mindsparkle et d'autres.

Parmi son comité de direction, Heed compte des experts tel que Paul Boag (auteur du best-seller Digital Adaptation).

Vous pouvez contacter directement Dany Cerone par email (dany@heed.agency) ou par le site Heed.

L’innovation est surtout une histoire collaborative - François Pugliese, Elite SA

Rencontre avec François Pugliese d'Elite SA

Crédits: Dany Cerone

Bienvenue dans une nouvelle série d'articles mettant en lumière des leaders romands, ainsi que leur approche de l'innovation. Ce premier épisode se passe chez Elite SA avec François Pugliese.

Située au coeur de l’arc lémanique, la société familiale Elite, spécialisée dans la literie, s’est forgée une belle réputation depuis sa création en 1895. Je vous propose de rencontrer l’ambitieux repreneur et CEO François Pugliese.

En début d’après-midi, je retrouve François Pugliese au coeur de la société à Aubonne. C’est dans un showroom bien douillet qu’il m’emmène discuter. Difficile de ne pas craquer pour la sieste.

Ses débuts
Un parcours plutôt atypique a amené cet homme à devenir entrepreneur en reprenant une société iconique datant de 1895. C’est en commençant comme apprenti mécanicien que François Pugliese va démarrer sa carrière. Il s’orientera ensuite dans la gestion et la finance de divers garages automobiles, jusqu’à devenir directeur financier de Honda Suisse.

Cette période sera marquée par une multitude de spécialisations, de cours du soir et d’examens.
À force de batailler, il est accepté aux examens de comptabilité alors qu’il ne correspondait pas aux critères d’admission. “Aujourd’hui le système éducatif suisse est magnifique, car il donne accès à des formations de très haut niveau, indépendamment du passé.” lance-t-il.

L’aventure Elite
A 40 ans, le ras-le-bol s’installe avec la nouvelle situation du groupe Honda dont la direction est reprise par les Japonais (longues séances de reporting, malentendus fréquents…). Le goût du risque et l’envie de nouveaux challenges poussent François Pugliese à la recherche de nouveaux défis.

C’est un ami travaillant dans une fiduciaire qui lui parle de la famille Elite, à la recherche d’un repreneur. En 2006, à 40 ans, prêt à découvrir le domaine de la literie avec un regard frais, il reprend la société. Le challenge est de taille puisqu’il n’a jamais endossé le rôle d’entrepreneur. C’est une occasion de se montrer à lui-même ce qu’il peut valoir seul.

“En règle générale, la stratégie courante des entreprises du secteur est de vendre le plus possible de matelas et de lits, alors que chez Elite, c’est de bien faire dormir les gens. Cela ouvre beaucoup de champs. Les gens font peu la relation entre la qualité de leur sommeil et celle de leur literie. C’est une fois qu’elle a changé de matelas que la clientèle s’aperçoit de l’impact.”

Ces dernières années, le chiffre d’affaires de l’entreprise a été multiplié par cinq. Une croissance impressionnante, aussi liée à certains rachats stratégiques d’entreprises dans des domaines complémentaires. L’entreprise reste petite face aux concurrents du marché, mais elle est spécialement innovante!

L’innovation au sein de l’entreprise

Elite est réputée pour investir beaucoup dans l’innovation afin de se démarquer des gros concurrents. Loin d’enfermer l’innovation dans un laboratoire, chez Elite, l’innovation est surtout une histoire collaborative. L’entreprise dispose d’une hiérarchie très plate où chacun est libre d’amener ses idées.

“Aujourd’hui, tous les laboratoires académiques et les structures de recherches étatiques sont majoritairement au service des PME. Ils cherchent des contacts avec peine. On a de très bons académiciens dans la théorie, et des patrons de PME le nez dans le guidon. Les gens des milieux innovants (comme Innovaud par exemple) sont venus me chercher. C’est rare qu’une entreprise dans une industrie traditionnelle comme la nôtre soit à fond dans l’innovation.”

Pour François Pugliese, l’industrie 4.0 représente une belle opportunité de partager les ressources de la planète (physique, intellectuelle, données). C’est l’occasion de changer de paradigme en sortant de l’ère consumériste. “J’essaie de fabriquer des produits pour une vie. Qu’ils soient réparables, que l’on puisse changer les pièces plutôt que l’entier du produit.”

Son regard frais sur le domaine devient un avantage pour avoir du recul sur la société et ce que les clients cherchent. Ce n’est pas qu’au niveau de l’innovation produit que la firme se démarque.

Vers de nouveaux modèles d’affaire
Un des marchés sur lequel Elite a réussi à s’imposer est celui de l'hôtellerie.
Malgré les tests à l’aveugle et les feedbacks clients qui plaçaient les matelas Elite en tête, les hôteliers avaient un problème. L’investissement de départ était trop élevé, même si les matelas Elite allaient durer 10 ans. Les hôteliers voulaient économiser dans l’immédiat.

Elite avait alors le choix entre délocaliser sa production ailleurs en Europe ou trouver une astuce pour rester en Suisse. C’est en repensant le modèle d’affaires et en implémentant de la technologie dans le matelas qu’Elite a créé la solution Smart lease. Au lieu de vendre le matelas, ils allaient en faire un leasing en facturant les nuitées sur chaque matelas. C’est une puce placée dans le matelas qui enregistre le nombre de nuitées. Smart lease est un modèle inspiré de celui de l’automobile où François Pugliese a fait carrière.

D’autres exemples concrets d’innovation de la société Elite ont été cités dans cet autre article de Bilan.

Un homme avec une énergie débordante pour avancer
“Je ne discute jamais de prix avec les fournisseurs, mais plutôt des avantages concurrentiels, de la flexibilité, de l’innovation et des délais. Les fournisseurs sont souvent surpris par notre attitude. C’est beaucoup plus long comme démarche, mais personnellement et pour l’entreprise, c’est bien plus valorisant. C’est un ADN suisse. On travaille sur la qualité de nos produits et on veut toujours faire mieux que mieux. Trouver comment réduire son impact négatif au maximum, c’est vraiment excitant, et l’innovation permet cela.”

Ce fut donc une belle rencontre avec une personnalité du terrain discrète, pragmatique et marquée par des valeurs très suisses: travailler dur, investir dans la qualité et garder un esprit durable tout en innovant.

Pour plus d'informations sur Elite: http://www.elitebeds.ch/

 

Si vous souhaitez suivre cette série en vous inscrivant à ma newsletter en cliquant ici Vous recevrez mes nouveaux articles et conseils exclusifs à mes abonnés.

Je traite principalement de cette série de portraits et de l'Experience Design; un domaine très transversal mélangeant entre autres: le branding, l'expérience utilisateur, le service design et le digital.

 

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."