Florian Segginger

INGÉNIEUR EN INFORMATIQUE EMBARQUÉE

Ingénieur en Informatique Embarquée, passionné de programmation et surtout entrepreneur dans l’âme, Florian Segginger a déjà participé à la création d’une start-up dans le marketing. En 2012, il rejoint le comité du festival Baleinev et lance avec un ami le projet « Pimp My Wall ». Ils décident de concrétiser le projet et d’en faire une start-up, qui en est encore aux phases initiales. Ce qui est important pour lui, c’est de ne pas perdre son temps avec les méthodes traditionnelles et de trouver des raccourcis pour arriver à ses fins.

L'informaticien: votre bien le plus précieux

L'informatique, c'est le cœur de toute start-up dans la technologie. Que vous ayez besoin d'un site web ou d'une application, il vous faut un informaticien. Et je ne dis pas ça seulement parce que j’en suis un !

Vous pouvez bien sûr faire appel à une agence, mais ça vous coûtera un bras. Sinon, et je suis certain que vous l'avez déjà entendu, un étudiant coûte bien moins cher qu'une agence.

Mais je ne suis pas là pour vous parler de choses que vous savez déjà. D’ailleurs, vous en avez déjà un, d’étudiant, non ?

Ce qui est important, c’est de réussir à le garder. Parce que vous avez bien meilleur temps d'en faire votre associé plutôt qu'un simple prestataire de services. Un informaticien motivé et impliqué, c'est un travail fait avec passion. C’est un travailleur qui ne comptera pas ses heures et qui saura passer des week-ends entiers à peaufiner son logiciel.

Vous devez donc lui rendre la faveur et respecter ces quelques règles pourtant tellement simples (mais qui sont, d’expérience, peu respectées) :

1. Payez-le à temps!

La pire chose à faire, c’est d’exiger un délai et de ne pas remplir votre part du contrat. Si le projet est livré, vous devez payer. Pas dans les 30 jours, mais tout de suite. N’oubliez pas que vous travaillez avec un étudiant et pas une entreprise. Il compte sur cet argent, et un retard de votre part peut lui causer un stress important.

2. N’en demandez pas trop après la livraison!

Au moment où vous avez fixé le prix, vous vous êtes mis d’accord sur un cahier des charges, même si celui-ci était oral. Si vous avez besoin d’autres fonctionnalités après coup, ou que les spécifications changent pendant le développement, vous devez payer. N’oubliez pas que derrière de petits détails se cachent parfois de gros travaux techniques.

3. Ne le considérez pas comme une ressource recyclable!

Vous pensez peut-être que si vous perdez votre informaticien, vous en trouverez d’autres. Certes, il y en a beaucoup. Mais sachez que si vous vous en séparez sur de mauvais termes, il ne fera pas l’effort de documenter son travail. Le prochain aura donc de la peine à reprendre le projet.

Vous pouvez très bien commencer en travaillant par mandats. Si vous êtes satisfaits de son travail et qu'il est satisfait de votre professionnalisme, il sera ravi de s'associer avec vous et de s'engager dans une relation plus riche.

C’est peut-être un peu cliché, mais c'est important : respectez votre informaticien, et il vous respectera. Sans lui, votre start-up n’est qu’une idée. Vous devez considérer le développement logiciel comme un art et non comme un simple travail. Vous augmenterez alors vos chances de succès puisque vous aurez avec vous un vrai coéquipier.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."