DIRECTEUR DIGITAL CHEZ BURSON-MARSTELLER

Directeur digital de l’agence de communication Burson-Marsteller pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique, Matthias Lüfkens dirigeait auparavant le département digital du Forum économique mondial (WEF) où il était responsable de la stratégie digitale, de la présence en ligne et des réseaux sociaux. Sous sa direction, le WEF est devenu l’organisation internationale la plus connectée. Matthias intervient régulièrement dans le cadre de grandes conférences sur la technologie telles que LeWeb à Paris, Lift à Genève, the Next Conference à Berlin ou encore SIME à Stockholm. Il possède également une longue expérience dans le domaine du journalisme de radio, de télévision et de presse. Il a entre autres travaillé pour le journal le Daily Telegraph, Libération, l’Agence France Presse, Radio France Internationale, RTL Radio, France Inter, Radio Canada et RTBF. En 1991, il a fondé le guide touristique "In Your Pocket", désormais présent dans 75 villes de 23 pays.

L’impact du message direct sur Twitter

Les twittos parmi vous ont probablement déjà reçu un message privé de l’une des personnes que vous suivez. Il est fort probable que ce fut un message spam à propos d’une prétendue photo dans laquelle vous apparaissez – ne cliquez surtout pas sur le lien  à moins de vouloir spammer tous vos abonnés! Pourtant, il arrive parfois que ce soit un message d’un ami ou d’un contact qui n’arrive pas à vous joindre par téléphone ou mail.

Une chose est sûre: il est difficile de passer à côté des messages privés sur Twitter. Ceux-ci nous touchent comme un texto et vont droit au but sur notre smartphone. Pour le moment, on en reçoit encore rarement et tant mieux car c’est tellement efficace. Il y a quelque temps, j’ai contacté un journaliste par Twitter pour lui demander de bien vouloir prendre connaissance du mail que je lui avais envoyé. Il m’a répondu en moins de cinq minutes.

Il y a quelques semaines, nous avons organisé une campagne de messages directs pour faire la promotion de notre rapport sur la Twiplomacy qui analyse comment les chefs d’Etats et de gouvernements utilisent Twitter. Puisque bon nombre d’entre eux nous suivent – plus d’une centaine au dernier comptage – je me suis dit que ce serait peut-être intéressant de leur envoyer l’étude sous embargo en signe de remerciement. Et comment les contacter ? Tout simplement par un message direct sur Twitter.

Une semaine avant le lancement, je leur ai envoyé un message direct en leur offrant l’étude sous embargo, s’ils voulaient bien m’envoyer leur adresse mail. Le résultat de cette campagne fut spectaculaire. J’ai ainsi reçu plus de 30% de réponses à mon mailing sur Twitter. Résultat: le jour du lancement du rapport, bon nombre de ces leaders avaient l'étude en main et en ont fait la promotion en se fendant d’un tweet. Comparé aux campagnes de mailing traditionnelles par mail, un tel taux de réponses est inespéré. Il n’est pas étonnant alors que Twitter limite l’envoi de ces messages directs à 250 par jour.

Depuis, nous avons réitéré l’opération pour quelques clients de notre agence avec toujours le même résultat de plus de 25% de réponses aux messages directs. Il y a quelque jours, j’ai reçu un message direct par Twitter du chef de cabinet d’un ministre me demandant de bien vouloir retweeter l’un de ses tweets. Comment aurai-je pu refuser ?

Le plus important dans une campagne de messages directs sur Twitter, c’est le contenu. Il faut faire particulièrement attention à ne pas spammer vous abonnés. Les messages publicitaires ne passeront pas et vous risquez de vous faire suspendre votre compte Twitter. Enfin, si vous envoyez un message direct sur Twitter, vérifiez que vous suivez la personne pour qu’elle puisse vous répondre par le même biais.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."